•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Julie Boulet refuse de se porter candidate à la mairie de Trois-Rivières

Julie Boulet dans un corridor

Julie Boulet

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le parti politique Action civique de Trois-Rivières a approché l’ancienne ministre libérale Julie Boulet au cours des derniers mois pour qu’elle devienne la chef du parti trifluvien. La principale intéressée a toutefois décliné l’offre, a-t-elle confirmé au micro de Toujours le matin.

Il y a eu deux discussions. Une il y a quelques mois, et une plus récemment, a relaté Julie Boulet, en précisant que les plus récentes discussions ont eu lieu il y a quelques semaines.

Cette envie-là, ce goût-là [de servir], ce défi-là serait très intéressant, mais c’est tout le reste qui vient avec… je pense que j’ai donné. Ça demande tellement et tellement d’énergie [...] alors il faut le faire totalement en s’investissant à 200 %, a-t-elle expliqué.

Je pense qu’il faut qu’il y ait du sang nouveau, des idées nouvelles, de la jeunesse.

Une citation de :Julie Boulet, ancienne ministre libérale

Elle croit que la présence d’un parti politique à Trois-Rivières est pertinente. Je pense que la Ville de Trois-Rivières est rendue là [...] Depuis les dix dernières années, il y a beaucoup de chicanes à l’interne qui ont empêché peut-être Trois-Rivières de se propulser vers l’avant comme elle aurait dû se propulser. Ça n’a pas toujours été constructif, a-t-elle commenté.

Elle appelle à plus de consensus et de collaboration au conseil municipal de Trois-Rivières pour que les dossiers avancent plus rapidement. Julie Boulet soutient qu’un parti politique pourrait aider à accomplir cet objectif.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !