•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mobilisation estrienne contre les féminicides

Des personnes avec une pancarte devant l'hôtel de ville de Sherbrooke.

Une manifestation contre les féminicides a eu lieu à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

Radio-Canada

La vague de féminicides qui frappe le Québec a poussé des groupes à se mobiliser en Estrie.

Jeudi, plusieurs personnes se sont rassemblées au centre-ville de Sherbrooke pour dénoncer les violences faites aux femmes. Ce rassemblement a été organisé en moins de 48 heures.

Les participants voulaient lancer le message qu'elles ne veulent plus voir d'autres féminicides se produire, et souhaitaient conscientiser la population aux vulnérabilités de plusieurs femmes.

Il faut mettre fin à toute forme de violence faite aux femmes. Le milieu de la prostitution et de l’industrie du sexe sont très violents. On y a vu des féminicides.

Une citation de :Kelly Laramée, porte-parole du CALACS Agression Estrie

L’événement visait également à honorer la mémoire de Nathalie Piché, la femme de 55 ans qui a été victime du 13e féminicide à survenir au Québec depuis le début de l’année.

Portrait de trois femmes.

Les organisatrices de la vigie à Sherbrooke Madeleine, Kelly Laramée et Marie-Danielle Larocque.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

L'accès au logement est une des stratégies, selon elle, pour aider les femmes à quitter un milieu toxique et prévenir les actes de violence.

 Nous aurions aimé un engagement concret et systémique sur le terrain. Il faut aider les femmes à avoir un accès au logement pour les aider à les sortir de la pauvreté , croit Marie-Danielle Larocque de Concertaction Femmes Estrie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !