•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changements d'horaire du Ivan-Quinn : des résidents de l'île d'Entrée mécontents

NM Ivan-Quinn

Le NM Ivan-Quinn quitte Cap-aux-Meules vers l'île d'Entrée une heure plus tard le matin (archives).

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Alice Proulx

Les modifications d'horaire du traversier Ivan-Quinn sèment la grogne à l'île d'Entrée, aux Îles-de-la-Madeleine.

La Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA) a repoussé d'une heure le départ du navire de Cap-aux-Meules pour se rendre à l'île d'Entrée.

La liaison de retour de l'île d'Entrée vers Cap-aux-Meules est par le fait même retardée.

Le résident de l'île d'Entrée, Brian Josey, est mécontent de ce changement annoncé trois jours avant son entrée en vigueur.

C'est terrible que l'horaire change de cette façon.

Une citation de :Brian Josey
Brian Josey, propriétaire du restaurant de l'Île d'Entrée avec une casquette noir et son manteau devant une maison au centre de la communauté.

Brian Josey, résident de l'île d'Entrée (archives)

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Il déplore également que le nouvel horaire n'accorde pas assez de temps aux résidents de l'île pour vaquer à leurs occupations à Cap-aux-Meules avant le départ du Ivan-Quinn en après-midi, même si celui-ci a été retardé de 30 minutes, à 15 h 30.

M. Josey dénonce également le fait que les changements d'horaire du navire sont intimement liés à celui du Madeleine II, tout récemment accosté au quai pour la saison estivale. Le départ vers Souris est maintenant affiché à 8 h depuis vendredi, alors qu'il se fait à 7 h en basse saison.

Les résidents de l'île d'Entrée n'ont pas à payer pour le changement d'horaire du Madelein  II, estime-t-il.

Les deux traversiers s'amarrent temporairement sur le même quai puisque les travaux pour adapter la rampe d'embarquement du Madeleine II ne sont toujours pas achevés, sur le quai où le traversier s'amarre habituellement.

Ce qui se produit c’est que le Madeleine II est beaucoup plus gros que le Madeleine I auparavant, donc au niveau de sa largeur, il dépasse sur la rampe d’embarquement côté Cap-aux-Meules du Ivan-Quinn. Ça fait en sorte que la CTMA doit concilier les deux navires et les deux traverses, affirme le porte-parole de la STQ, Bruno Verreault.

L'embarquement des véhicules n'est donc pas possible sur le Ivan-Quinn si le Madeleine II est à quai.

Le navire entre au port.

Le traversier Madeleine II doit s'amarrer temporairement au même quai que le Ivan-Quinn en raison pour adapter la rampe d'accès au nouveau traversier (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Ainsi, deux traversées prévues le 21 et le 28 juin à bord du Ivan-Quinn seront pour les piétons seulement en raison de la présence du Madeleine II au quai de Cap-aux-Meules.

La CTMA, qui gère la traverse, estime que le retour à l'horaire normal est prévu à la mi-septembre.

Arseneau demande une rencontre

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, a rappelé par communiqué à la Société des traversiers du Québec (STQ) que ce changement a un impact considérable sur le service offert aux résidents de l'île d'Entrée et que deux heures de voyagement en mer pour quatre heures sur l'île centrale en pleine saison d'affluence touristique est bien peu et plutôt contraignant.

M. Arseneau a, par le fait même, demandé à la STQ de convoquer une rencontre du comité consultatif régional afin d'évaluer toutes les options pour permettre aux citoyens d'avoir accès à un service qui répond à leurs besoins.

D'après les informations d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !