•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chambre des communes blâme le ministre de la Défense Harjit Sajjan

Le leader conservateur Erin O'Toole a reconnu que cette motion de blâme était avant tout symbolique.

Le ministre Sajjan devant des drapeaux canadiens

Le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan

Photo : Shutterstock / Art Babych

Radio-Canada

Les députés fédéraux ont adopté jeudi soir à 169 voix contre 151 une motion de blâme visant le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan.

La motion présentée par le député James Bezan, du Parti conservateur du Canada (PCC), mentionne que le ministre a perdu le respect des membres des Forces armées canadiennes pour avoir, entre autres, induit les Canadiens en erreur relativement au retrait des avions de combat dans la lutte contre Daech, induit les Canadiens relativement à ses états de service, présidé à la mise en accusation injustifiée et au congédiement abusif du vice-amiral Mark Norman et participé à la dissimulation d’allégations d’inconduite sexuelle au sein des Forces armées canadiennes.

En conférence de presse jeudi matin, le chef conservateur Erin O’Toole a sévèrement critiqué le ministre Sajjan.

Le ministre Sajjan a menti aux Canadiens qui servent leur pays. Il a sali la réputation des Forces armées canadiennes. Maintenant, il veut faire des gains politiques plutôt que de répondre aux besoins de notre pays. Depuis des mois, nous en savons davantage sur le camouflage par les libéraux des allégations d’inconduite sexuelle dans les Forces armées.

Le chef conservateur a reconnu que la motion était symbolique et qu’il appartiendra aux électeurs de la circonscription de M. Sajjan, à Vancouver, de décider s'il doit continuer à siéger au Parlement.

Le leader du gouvernement à la Chambre des communes, Pablo Rodriguez, a réagi jeudi soir sur Twitter à l’adoption de la motion. Aujourd'hui, les conservateurs, le NPD et le Bloc ont fait passer ensemble une motion odieuse qui ne fait rien pour aider les femmes et les hommes des Forces armées canadiennes, mais qui a tout de la petite politique, a-t-il indiqué.

M. Rodriguez a ajouté qu’ils attaquent la réputation et les états de service de Harjit Sajjan, une personne honorable qui a consacré sa vie à servir son pays. Les Canadiens ont besoin que le Parlement fonctionne pour les aider à traverser la pandémie, mais l'opposition fait de la partisanerie toxique.

Il y a beaucoup de travail à faire pour mettre fin au harcèlement et à la violence dans les Forces armées et pour soutenir les survivants, a ajouté le leader parlementaire. Nous avons renforcé le Centre d'intervention sur l'inconduite sexuelle et nommé Mme Arbour pour diriger l'application de nouvelles pratiques.

Mais, surtout, il a terminé son enfilade de messages en martelant que les jeux partisans doivent cesser. Il est temps pour l'opposition de se remettre au travail pour les Canadiens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !