•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film Free Fall remporte le Grand prix du festival REGARD

Un homme parle au téléphone.

Le film français Free Fall a remporté le Grand prix.

Photo : Festival REGARD

Le film Free Fall du réalisateur français Emmanuel Tenenbaum a mis la main sur le Grand prix dans le cadre du Festival international du court métrage au Saguenay REGARD.

La 25e édition s'est déroulée la semaine dernière, à une date plus tardive qu'habituellement, soit du 7 au 13 juin.

Le jury de la compétition officielle, composé de Sophie Dupuis, Manon Barbeau, Miss Me, Caroline Monnet et Céline Roustan, a couronné l'oeuvre d'Emmanuel Tenenbaum. Parce que c’est un film puissant qui pousse son spectateur à s’impliquer dans son récit, jusqu’à nous faire espérer le pire pour que son personnage en bénéficie. Parce que c’est un film qui nous confronte et nous fait réfléchir, a commenté le jury, dans le communiqué publié par le festival. Cette récompense était présentée par le Bureau du cinéma de Saguenay.

Quatre autres prix ont été décernés par ce jury. La Québécoise Annie St-Pierre a récolté le Grand Prix canadien avec Les Grandes Claques. Par ailleurs, le Prix du jury a été décerné au court métrage White Eye de l'Israélien Tomer Shushan.

Le Prix du meilleur film d’animation a été remporté par The Passerby du réalisateur belge Pieter Coudyzer.

Enfin, les cinq membres du jury de la compétition officielle ont choisi de récompenser Amar Chebib, originaire de Colombie-Britannique, pour son documentaire Joe Buffalo.

Des femmes dans un salon de coiffure.

Y’a pas d’heure pour les femmes a été réalisé par la Québécoise Sarra El Abed.

Photo : Festival REGARD

Les prix de la critique

Le Prix de la critique internationale FIPRESCI, remis au meilleur court métrage canadien de la compétition officielle, a été décerné à Y’a pas d’heure pour les femmes de la Québécoise Sarra El Abed.

Le jury de la critique québécoise a quant à lui choisi de remettre le Prix de la critique québécoise AQCC à Maalbeek du cinéaste français Ismaël Joffroy Chandoutis.

En ligne jusqu'au 27 juin

Les 155 courts métrages de la programmation peuvent être visionnés jusqu'au 27 juin en ligne, au coût de 30 $. Un peu plus de 400 personnes ont opté pour cette formule.

Environ 1600 personnes ont participé aux différentes soirées en mode ciné-parc urbain. Les statistiques pour les présentations en salles seront dévoilées plus tard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !