•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Hôpital pour enfants de Winnipeg se dotera d’installations réservées aux Autochtones

Image de l'Hôpital pour enfants de Winnipeg.

Une somme de 225 000 $ a déjà été amassée pour le projet. (archives)

Photo : Radio-Canada / Gary Solilak

Radio-Canada

La Fondation de l'Hôpital pour enfants de Winnipeg a dévoilé jeudi un projet pour créer un « espace de guérison » adapté aux enfants autochtones de la province.

Un besoin provenant du fait que, selon la Fondation, les enfants autochtones courent entre trois et cinq fois plus de risques de souffrir de diverses maladies graves telles que le diabète, les maladies cardiaques et respiratoires ou certains cancers.

Le nouvel espace vise donc à répondre aux besoins de cette population, explique Melanie Morris, première chirurgienne pédiatre autochtone au Canada et responsable du projet.

Elle dit d'ailleurs comprendre les enjeux qui touchent ces enfants.

Les enfants autochtones ne se sentent pas en sécurité dans cet établissement où nous les traitons, où ils viennent pour guérir, croit-elle.

La Dre Morris considère qu'un espace sécuritaire et rassurant pour prodiguer des soins peut aider à mener à la réconciliation.

L’Hôpital pour enfants de Winnipeg fournira 186 mètres carrés pour les nouvelles installations.

L’espace central permettra d'offrir des cérémonies, des séances d'information ainsi que des soins spirituels autochtones aux jeunes patients et aux membres de leurs familles. Le tout sera conçu par des designers autochtones.

Ce projet est présenté comme une réponse à l’appel à l’action numéro 22 de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, qui demande de reconnaître et d’utiliser des pratiques de guérison autochtone.

L’appel à l’action numéro 22 :

Nous demandons aux intervenants qui sont à même d’apporter des changements au sein du système de soins de santé canadien de reconnaître la valeur des pratiques de guérison autochtones et d’utiliser ces pratiques dans le traitement de patients autochtones, en collaboration avec les aînés et les guérisseurs autochtones, lorsque ces patients en font la demande.

L'historienne Karine Duhamel souligne que la réconciliation passe par l'action.

Aller au-delà des mots : il faut que ça passe par l'action! Alors, le terme réconciliation, ça réfère au processus de réconciliation, mais vraiment aux actions qui animent la transformation et le changement, explique-t-elle.

La Fondation a déjà amassé 225 000 $ pour le projet. Elle souligne toutefois qu'il faudra davantage de fonds pour le mener à bien.

Alors que les personnes autochtones représentent 18 % de la population au Manitoba, 50 % des patients de l’Hôpital pour enfants de Winnipeg sont Autochtones. Beaucoup d'entre eux viennent de communautés isolées et du nord de la province.

Avec les informations de Charles-Étienne Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !