•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un certificat de vaccination pour les voyageurs au Canada à partir de juillet

Un couple de passagers montre ses documents à un employé de l'aéroport.

Alors que certains pays d'Europe ont déjà mis en place un passeport vaccinal, Ottawa songeait à leur emboîter le pas.

Photo :  CBC / Sam Nar

Radio-Canada

Le Canada va de l'avant avec le certificat de vaccination contre la COVID-19. Ottawa prévoit de déployer la première phase de cette mesure pour les voyageurs entrant au pays à partir du début du mois de juillet, a appris CBC.

Dans un premier temps, les passagers utiliseront l'application ArriveCAN pour prendre une photo de leurs preuves de vaccination qu'ils pourront télécharger 72 heures avant de voyager et qui sera ensuite présentée aux douanes, a confirmé à CBC une source du gouvernement fédéral.

Les données restent stockées dans l'application et les documents ne sont transférés nulle part, ce qui doit permettre de répondre aux préoccupations en matière de protection de la vie privée.

Dans une seconde phase, un autre projet de numérisation est en cours. Il nécessite l'adhésion des provinces qui solliciteront leurs bases de données respectives pour savoir qui a été vacciné.

Selon la même source, des conversations se déroulent actuellement et concernent plusieurs ministères – Santé, Sécurité publique, Transport et Immigration – pour faire évoluer l'application en outil de gestion des données.

Le site officiel du gouvernement du Canada consacré aux voyages et à la quarantaine obligatoire mentionne, en outre, que des exemptions pour les voyageurs entièrement vaccinés et autorisés à entrer au Canada sont attendues au début du mois de juillet.

Adhésion croissante

Ottawa a adhéré au principe d'un passeport vaccinal pour les voyageurs début mai, au moment où plusieurs pays s'apprêtaient à adopter de nouvelles mesures pour encadrer les déplacements des voyageurs transfrontaliers.

La ministre fédérale de la Santé, Patricia Hajdu avait alors reconnu que les Canadiens [avaient] besoin d’une attestation adéquate pour les voyages internationaux.

On sait que les gens voudront voyager quand la pandémie sera maîtrisée et qu’ils voudront avoir une certification de vaccination pour le faire, avait-elle souligné, alors qu'Ottawa planchait sur la mise en place de cette nouvelle mesure sanitaire.

Une femme assise dans un aéroport vérifie son passeport de vaccination de la COVID-19 sur son téléphone, tout en tenant un masque et une carte d'embarquement.

Plusieurs pays, dont Israël et le Danemark, ont déjà instauré des passeports vaccinaux (sur papier ou sur téléphone) munis de codes QR.

Photo : iStock

Outre-Atlantique, le Parlement européen a récemment donné son feu vert au certificat numérique COVID destiné à faciliter les déplacements au sein de l'UE pendant l'été.

Ces certificats attestent qu'une personne a été vaccinée contre la COVID-19, qu'elle a passé un test négatif ou qu'elle est immunisée après une infection. Ils sont délivrés gratuitement, en format numérique ou papier, et doivent permettre d'éviter de faire des quarantaines dans les pays de destination.

Par ailleurs, les États membres pourront utiliser ce document à d'autres fins (festivals, concerts, rencontres sportives...) dans le cadre de leur législation nationale.

Aux États-Unis, l'idée prête à polémique : certains États comme New York ont leur propre certificat, alors que d’autres comme la Floride ou le Texas refusent d’en mettre en place, estimant qu’il violerait les droits fondamentaux des Américains.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !