•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bons d'achat bonifiés pour stimuler l'achat local à Drummondville

La rue Hériot, au centre-ville de Drummondville.

La rue Hériot, au centre-ville de Drummondville deviendra piétonne jusqu'au mois de juin.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

La pandémie a fait mal à bien des commerces de Drummondville. Pour les aider dans leur relance, la Société de développement économique de Drummondville (SDED) lance une initiative pour favoriser l'achat local.

À l'instar d'autres campagnes similaires qui se sont déroulées en Estrie, Ça va bien acheter permet aux consommateurs de se procurer des bons d'achat, qui sont ensuite gonflés grâce à l'appui de différents partenaires financiers, comme la Ville de Drummondville.

Vingt dollars devient 30 dollars, ou encore 100 dollars devient 150 dollars à dépenser chez vos marchands que vous sélectionnez, souligne Maryse Fredette, directrice du développement - commerces et services à la SDED.

Les citoyens peuvent obtenir ces bons d'achat par l'entremise du site internet de l'organisme La Ruche.

C'est une activité de relance économique, explique Martin Dupont, directeur général de la SDED. On avait identifié cette action-là à la suite de la campagne "Ça va bien manger" qu'on a faite au début de la pandémie, pour les restaurants.

Plus de 107 commerçants participent à cette initiative, qui estiment qu'en plus de donner un coup de pouce dans une période de ralentissement économique, cela produit un boule de neige.

On aide aussi les organismes, le hockey, le baseball, etc. Si on n'a pas de commerçants vivants, on ne peut pas redonner, soutient la commerçante Andrée Charpentier.

L'été, en principe, c'est notre saison qui est plus faible. C'est sûr que ça va nous attirer une clientèle et de la visibilité.

Une citation de :Yannick Benoît, commerçant

Amorcée il y a 48 heures, l'idée semble plaire également aux consommateurs. Environ 70 % des 300 000 dollars en bons d'achats ont déjà trouvé preneur.Avec les informations de Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !