•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu’à 5 G$ pour mener à terme les travaux de l’édifice du Centre en 2030-2031

Vue sur les travaux devant le Parlement d'Ottawa.

Les travaux devraient prendre fin en 2030-2031.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis 2018, l’édifice du Centre du Parlement est fermé et fait maintenant place à un chantier de construction d’envergure. Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a dévoilé, jeudi, en conférence de presse, une estimation des coûts, un échéancier ainsi que des images de l’édifice une fois les travaux complétés.

Le ministère fédéral prévoit des dépenses allant de 4,5 à 5 milliards de dollars pour restaurer et moderniser le principal bâtiment du Parlement canadien. Le tout s'échelonnera sur une période de 10 ans.

Dessin architectural du Parlement rénové.

Voici ce à quoi ressemblera l'édifice du Centre une fois rénové.

Photo : Gracieuseté : Services publics et Approvisionnement Canada

Il s’agit du plus grand et du plus complexe projet de restauration de patrimoine entrepris au Canada. Basés sur les exigences des partenaires parlementaires, incluant la Chambre de commune et le Sénat, nous avons maintenant un concept pour la restauration et la modernisation de l’édifice du Centre, de même que l’ajout du nouveau Centre d’accueil du Parlement, s'est réjouie la ministre des SPAC, Anita Anand.

Au terme des travaux, les Canadiens et les touristes pourront visiter un édifice du Centre à la fois moderne, accessible et carboneutre, tout en passant par le nouveau Centre d’accueil du Parlement.

Dessin architectural de l'entrée principale du Centre d'accueil du Parlement.

Voici ce à quoi ressemblera l'entrée principale du Centre d'accueil du Parlement.

Photo : Gracieuseté : Services publics et Approvisionnement Canada

Je peux vous dire que ces travaux demandent beaucoup d’investissement, mais c’est un investissement nécessaire. L’édifice du Centre a été construit il y a plus de 100 ans.

Une citation de :Anita Anand, ministre des Services publics et Approvisionnement Canada

Par voie de communiqué, le ministère explique que pour que cet édifice patrimonial puisse servir la population canadienne pendant un autre siècle, il doit être démonté avec soin et reconstruit selon les normes d’aujourd’hui, ce qui implique notamment le renforcement de sa structure, l’amélioration de sa protection sismique et la mise en place de nouveaux systèmes de bâtiment et de technologie numérique.

Image des travaux à l'intérieur du Parlement.

Selon Services publics et Approvisionnement Canada, environ 10 millions de livres d’amiante ont été retirés du bâtiment jusqu’à présent. Jusqu’à 20 millions de livres au total devraient être enlevés.

Photo : Radio-Canada

Le secrétaire parlementaire de la ministre Anita Anand, Steven Mackinnon, assure que la pandémie de COVID-19 n’a que très peu ralenti les travaux.

On est très très fier d’avoir pu maintenir opérationnel le chantier de l’édifice du Centre, [et ce], même pendant le pire de la pandémie, souligne le député de Gatineau. Il est certain comme tout chantier qu’on a dû prendre des mesures qui ont fait en sorte que le travail s’est ralenti.

Des travailleurs dans une salle du Parlement.

Ce sont 1600 fenêtres qui doivent être remplacées. Environ 250 vitraux doivent aussi être restaurés.

Photo : Radio-Canada

Somme toute, le chantier devrait être achevé en 2030-2031, selon les estimations de SPAC qui précise qu’un projet d’une telle complexité présente un certain degré de risque et d’incertitude attribuable aux impondérables.

L’ouverture surviendra quant à elle plus tard, car le Parlement procédera ensuite à une mise en service et à des essais approfondis.

Il y a eu […] 25 projets différents entamés dans la cité parlementaire. Tous ont été effectués dans les échéanciers, dans les budgets, ajoute M. Mackinnon.

Des travailleurs sur le chantier devant le Parlement.

Pour le moment, 400 travailleurs se rendent sur le chantier de l'édifice du Centre chaque jour. Au plus fort des travaux, ce nombre devrait grimper à 1500.

Photo : Radio-Canada

En plus de retombées économiques sur des entreprises et sur la population canadiennes, plus de 70 000 emplois seront créés par le chantier.

Pendant la période de travaux, la Chambre des communes siège à l’édifice de l’Ouest, et le Sénat au Centre de conférences du gouvernement, soit l’ancienne gare ferroviaire centrale d’Ottawa.

De bons investissements pour l’industrie touristique

Tourisme Ottawa pourrait rentabiliser l’investissement, selon sa vice-présidente du développement de la destination, Catherine Callary.

Dans une année typique, on a 11 millions de visiteurs qui viennent ici à Ottawa, et ils dépensent environ 2,2 milliards de dollars par an dans notre ville, dit-elle. C’est certain que ces chiffres-là seront encore plus grands que ça quand ce projet sera terminé.

Le Parlement représente une attraction touristique de choix pour les visiteurs, selon elle, et le nouveau Centre d’accueil du Parlement permettra d’offrir une expérience plus chaleureuse.

Catherine Callary est souriante et parle au micro lors d'une entrevue rue Sparks

Catherine Callary, directrice principale du développement de la destination à Tourisme Ottawa (archives)

Photo : Radio-Canada

Ça donne certainement un sens d’accueil aux visiteurs qui viendront. […] Leur donner ce vrai sens d’accueil, c’est certainement important pour donner une bonne expérience dans la capitale, souligne Mme Callary.

Avec la pandémie, le tourisme a ralenti, et pendant les travaux, il est pratiquement impossible de prendre en photo l’édifice du Centre, sans son chantier de construction.

Image de l'extérieur des travaux au Parlement.

Les travaux à l'édifice du Centre font partie du décor à Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Voir un investissement dans un de nos sites les plus importants en termes de visites, en termes d’être photographié […] c’est quelque chose qu’on trouvera important dans les années qui viennent, se résout Mme Callary.

Avec les informations de Catherine Morasse et d’Ismaël Sy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !