•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca exclues d’un concert de Bruce Springsteen

Bruce Springsteen sourit en regardant au loin. Il porte une veste en jeans.

« Springsteen on Broadway » est présenté comme « une soirée intime avec Bruce, sa guitare, un piano et ses histoires » par le St James Theater de New York.

Photo : Warner Bros. Pictures

Radio-Canada

Seules les personnes ayant reçu le vaccin Pfizer, Moderna ou Johnson & Johnson pourront assister au spectacle Springsteen on Broadway, qui fera son retour à New York le 26 juin prochain.

L’équipe organisatrice du concert a annoncé sur son site Internet qu’à la recommandation de l’État de New York, [l’accès au spectacle] ne serait autorisé qu’aux personnes ayant une preuve qu’elles ont reçu un des vaccins approuvés par la Food and Drug Administration (Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson).

Certains fans des États-Unis et du Canada devront donc s’armer d’un peu plus de patience avant d’aller voir le Boss. Au Canada, 1,7 million de personnes ont reçu à ce jour le vaccin AstraZeneca.

L'interdiction des déplacements jugés non essentiels entre les deux pays est en vigueur au moins jusqu'au 21 juillet prochain.

Des problèmes en vue pour les touristes

Plusieurs spectacles de Broadway seront de retour en septembre prochain, et les restrictions liées à Springsteen on Broadway risquent de constituer un problème pour les touristes du Canada qui ne sont pas en mesure d’avoir en main une preuve vaccinale approuvée par la Food and Drug Administration (FDA).

Les gouvernements doivent s’attaquer à la question des passeports vaccinaux. [...] On est en train de perdre un temps précieux, indique Martin Roy, directeur général du Regroupement des événements majeurs internationaux (REMI), en entrevue avec Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l'émission Le 15-18.

Selon lui, deux écoles de pensée ont émergé pour la reprise des événements culturels.

La première, qui ne requiert pas de preuve vaccinale, préfère attendre le retour à la normale après l'administration des deux doses et adopter mesures sanitaires entre-temps.

La deuxième, qui nécessite une preuve vaccinale, souhaite accélérer la reprise. Les formalités liées à cette mesure transitoire restent toutefois à préciser, affirme Martin Roy. Je ne sais pas comment les Américains vont lire les preuves de vaccination du Canada, ajoute-t-il.

Ça pourrait être le début d’aléas bureaucratiques liés au vaccin, où des instances pourraient demander des preuves de vaccination différentes, s'est inquiété mercredi le journal The Toronto Star.

Le retour attendu du Boss

Le St James Theater, où le concert a lieu, présente Springsteen on Broadway comme une prestation acoustique solo [et] une soirée intime avec Bruce, sa guitare, un piano et ses histoires.

D’une durée de plus de deux heures, le concert a fait ses débuts en 2017. Le Boss l’a déjà présenté 236 fois et compte le reprendre pour une période de plusieurs semaines, du mardi au samedi. 

La série de spectacles constitue un calendrier exigeant pour la vedette du rock – qui soufflera ses 72 chandelles en septembre prochain –, mais Bruce Springsteen a dit qu’il n’avait aucune intention de mettre la pédale douce après six décennies de spectacles. 

Les concerts en direct demeurent pour lui une expérience qui ne peut être simulée. J’en suis à un point, dans ma vie artistique, où je ne me suis jamais senti aussi vivant, a-t-il mentionné au New York Times l’an dernier.

Avec les informations de New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !