•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux patients en fin de vie meurent à l'urgence de l'hôpital de Chicoutimi

L'entrée de l'urgence.

L'entrée de l'urgence à l'hôpital de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Dans la nuit de mardi à mercredi, deux patients en fin de vie sont décédés dans les couloirs de l'urgence de l'hôpital de Chicoutimi, faute de place sur les étages.

C'est ce qu'affirme l'agente syndicale pour Chicoutimi du Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay-Lac-Saint-Jean (FIQ), Isabel Baron.

Ils ont eu des patients de soins palliatifs. Semblerait-il, en tout cas il y a des gens du CIUSSS qui ont fait des appels partout pour savoir s'il y avait des places pour ces gens-là dans les maisons palliatives ou même sur l'étage et il n'y avait pas de place. Ils n'ont pas réussi à en faire et malheureusement, les deux patients sont décédés, un après l'autre, à l'urgence, à travers tout le monde, à travers l'urgence qui est bondée. Les familles étaient là, a-t-elle raconté.

Au moins un des deux patients étaient atteints du cancer, a pu confirmer Radio-Canada par une autre source. Il serait mort sur une civière à l'urgence.

De son côté, le Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean confirme qu'il y a eu des décès à l'urgence, mais sans donner aucun détail sur les circonstances pour des raisons de confidentialité.

Par ailleurs, la situation demeure préoccupante dans les urgences de la région. Encore jeudi à Chicoutimi, des patients attendaient depuis plus de 48 heures.

La présidente-directrice générale du CIUSSS, Julie Labbé, devrait faire le point vendredi sur la situation dans les urgences et dans l'ensemble du réseau.

Selon des informations de Mireille Chayer et Michel Gaudreau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !