•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La facture du transport scolaire du midi pourrait coûter plus cher pour certains élèves

Un autobus scolaire de la Commission scolaire de langue française de l'Île-du-Prince-Édouard.

Le prix pourrait passer de 350 $ à un maximum de 500 $ par année.

Photo : CBC / Brian Higgins

Radio-Canada

La facture pourrait être salée, lors de la prochaine rentrée scolaire, pour les parents du Kamouraska et dans la région de Rivière-du-Loup qui envoient leurs enfants dîner à la maison par autobus. Le centre de services scolaire qui s’occupe de ces deux MRC pourrait augmenter considérablement ses tarifs pour le transport du midi.

Depuis quelques années, le nombre d'élèves qui vont dîner à la maison en autobus ne cesse de diminuer. Selon les données du Centre de services scolaire Kamouraska–Rivière-du-Loup, ce nombre est passé de 2500 à 950 sur une période d'environ cinq ans. Pour la même période, le nombre d'enfants inscrits dans des services de garde à l'heure du midi est en hausse.

Malgré ces données, les services offerts dans les milieux urbains comme dans les milieux ruraux n'ont pas été modifiés.

Pour la dernière année scolaire, le prix demandé par enfant pour le transport par autobus le midi était de 350 $. L'an prochain, ce prix demeurera le même en début d'année, mais les dirigeants du centre de services scolaire évalueront les coûts réels du service, ce qui pourrait faire passer la facture de 350 $ à un maximum de 500 $.

Le choix que les parents ont fait, c'est de garder une grande couverture pour couvrir tous les secteurs et toutes les écoles, mais évidemment ça implique plus de kilométrage. Donc, on n'a pas modifié notre offre de service par rapport à l'an dernier. Donc, nos coûts associés au [nombre de] kilomètres [parcourus] et au salaire étaient connus dès le départ, indique Antoine Déry, directeur général du Centre de services scolaire Kamouraska–Rivière-du-Loup.

Antoine Déry, directeur général du Centre de services scolaire Kamouraska–Rivière-du-Loup.

Antoine Déry, directeur général du Centre de services scolaire Kamouraska–Rivière-du-Loup

Photo : Commission scolaire de Kamouraska--Rivière-du-Loup

Une recherche rapide montre que, même à 350 $ par élèves, le coût d'inscription au transport, demandé au Kamouraska et dans la région de Rivière-du-Loup, demeure élevé comparativement à celui des autres centres de services scolaires du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. Plusieurs de ces organisations offrent aussi certains rabais lorsque plus d'un enfant d'une même famille utilise le service de transport à l'heure du midi.

Les prix du transport scolaire du midi dans différents centres de services scolaires du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Même sans augmentation, les familles de Kamouraska et Rivière-du-Loup payent déjà plus cher leur transport scolaire du midi.

Photo : Radio-Canada

Au Centre de services scolaire Kamouraska–Rivière-du-Loup, ce forfait disparaîtra l'an prochain. Une décision qui ne fait pas du tout l'affaire de parents qui doivent inscrire plus d'un enfant à ce service.

Avec les informations de Patrick Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !