•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le défenseur des chômeurs, Gaétan Cousineau, s'est éteint

Gaétan Cousineau, photographié devant les locaux du Mouvement Action Chômage Pabok

Gaétan Cousineau, photographié en 2017 alors qu'il était toujours coordonnateur d'Action-Chômage Pabok (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le fervent défenseur des chômeurs gaspésiens Gaétan Cousineau n'est plus. Le fondateur et ex-coordonnateur du Mouvement Action Chômage (MAC) Pabok, basé à Chandler, est décédé mercredi des suites d'un cancer. Il était âgé de 79 ans.

Gaétan Cousineau a lancé l'organisme en défense de droits en 1989, après avoir eu lui-même recours à un service similaire, à Montréal. Il aura ensuite, pendant plus de trois décennies, milité auprès des décideurs politiques et accompagné ses concitoyens se considérant comme lésés par le fédéral.

Le coordonnateur a passé le flambeau à Nadia Mongeon en janvier 2020. La dame a vu son mentor pour la dernière fois lundi dernier, alors qu’il l'a rencontrée pour l'aider avec le dossier d’un prestataire. Mme Mongeon se souviendra de lui comme d’un batailleur, mais également comme d’une véritable encyclopédie.

C’était un brillant orateur, une personne qui connaissait la loi sur le bout de ses doigts. Il était vraiment là pour la défense des gens et pour des changements politiques. C’était un gros morceau!, souligne-t-elle.

Nadia Mongeon et Gaétan Cousineau posent pour une photo.

Nadia Mongeon a succédé à Gaétan Cousineau comme coordonnatrice du Mouvement Action Chômage Pabos en juin 2020 (archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Mme Mongeon rappelle que le Gaspésien a accueilli ses concitoyens dans des locaux aménagés dans sa résidence pendant plusieurs années. L'homme n’a jamais hésité à prêter main-forte bénévolement lorsque les subventions manquaient à l’appel.

Même retiré de ses fonctions officielles, M. Cousineau avait d'ailleurs conservé la flamme. Au cours de la dernière année, il a visité les bureaux du Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CSN) entre ses traitements médicaux afin de rester à l'affût.

Il ne pouvait pas décrocher […]. Il prenait vraiment ça à cœur. C’était une vocation, commente Denis Beaudin, trésorier et responsable du dossier de l’assurance-emploi au sein de l’organisation syndicale. Selon lui, Gaétan Cousineau continuera de rimer avec disponibilité.

L’ex-député bloquiste Raynald Blais a bien connu M. Cousineau, d’abord lorsqu’il était journaliste à CHNC, puis dans le cadre de son implication au sein de la CSN, dans la deuxième moitié des années 1990. Le duo a combattu ensemble les réformes successives au programme de l'assurance-emploi des gouvernements Mulroney, Chrétien et Martin.

Raynald Blais

L'ex-député bloquiste Raynald Blais, photographié en 2016 (archives)

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada/Martin Toulgoat

C’est une lourde perte pour la région. Une personne comme ça, c’est très rare!

Une citation de :Raynald Blais, député bloquiste de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de 2004 à 2011

Pour lui, Gaétan Cousineau passera à l’histoire gaspésienne comme un allié des personnes démunies. C’est une personne de cause, une personne de passion. Quand on met passion et cause [ensemble], on obtient quelque chose d’exceptionnel.

Détracteur de la réforme Harper

Plus récemment, celui qui était considéré comme un véritable expert en matière d'assurance-emploi s'est affiché comme un fervent détracteur de la réforme opérée dès 2012 par le gouvernement conservateur de Stephen Harper, qui créait notamment trois catégories de prestataires et modifiait le mécanisme de contestation.

M. Cousineau a continué de veiller au grain, à la suite de l’élection du gouvernement de Justin Trudeau en 2015, revendiquant avec vigueur l’abolition de mesures qu'il jugeait inacceptables. Il voulait s’assurer qu’on mettait fin à la réforme Harper, ce qu’on a fait. On continuait à avoir des discussions et il continuait de bien représenter les gens qui vivaient du travail saisonnier et qui était prestataires de l’assurance-emploi, note l’actuelle députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier.

Diane Lebouthillier est debout à la Chambre des communes à Ottawa.

La députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier (archives)

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

L’élue gardera en mémoire le franc-parler de celui qu'elle connaissait depuis fort longtemps. Si elle n’a pas toujours été du même avis que lui, elle rappelle que le Gaspésien inspirait, par ses connaissances et sa volonté d'aider les plus vulnérables, un grand respect.

La famille de Gaétan Cousineau recevra les condoléances le 22 juin au salon funéraire de Chandler.

Un texte de Roxanne Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !