•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec offrira la vente de permis de chasse et de pêche en ligne

Pierre Dufour parle derrière un lutrin.

Pierre Dufour lors du lancement de Mon dossier chasse et pêche.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Il sera possible de se procurer un permis de pêche ou de chasse en ligne, au Québec, à compter du 30 juin prochain.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, a annoncé jeudi à Val-d’Or la création de la plateforme Mon dossier chasse et pêche.

Les chasseurs et les pêcheurs pourront y créer gratuitement un dossier client et y acheter certains types de permis qui ne nécessitent pas de coupons de transport.

Québec vise ainsi à offrir plus de flexibilité aux adeptes de la chasse et de la pêche, qui pourront procéder à leur achat 24 heures sur 24 et télécharger leur permis pour l’imprimer ou le conserver sur un appareil cellulaire.

On avait une demande accrue depuis plusieurs années et le Ministère y travaillait, précise le ministre Dufour. Les gens veulent de plus en plus de facilité pour acheter des choses. Plusieurs adeptes qui se rendent à l’extérieur du Québec se demandaient pourquoi ce service y était disponible, mais pas chez nous.

Il sera toujours possible de se procurer un permis de pêche ou de chasse en papier dans le réseau des agents de vente, à la grandeur du Québec. Le ministre Dufour ne croit pas que l’impact négatif sera majeur pour les activités de ceux-ci.

Les agents vont aussi continuer à vendre toutes sortes de produits pour les chasseurs et les pêcheurs, comme des hameçons ou des victuailles, par exemple. Oui, il peut y avoir un impact pour eux, mais j’ose croire qu’on est capable d’avoir une combinaison des deux services, précise Pierre Dufour.

Au Québec, une moyenne de 1,2 million de permis de chasse, de pêche ou de piégeage sont vendus chaque année. Les permis sans coupon de transport représentent 70 % des ventes annuelles de permis.

L’objectif du Ministère est d’ajouter de nouvelles fonctionnalités à la plateforme au cours des prochaines années, dont l’achat de permis pour la chasse au gros gibier, comme l’orignal ou l’ours.

Le Ministère veut aussi utiliser cet outil pour faire de la promotion, recueillir des statistiques et moderniser son processus régissant la vente des permis, l’enregistrement des espèces capturées et le suivi des contrôles effectués par les agents de protection de la faune.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !