•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Marc Belzile fera du développement durable une priorité de campagne

Jean-Marc Belzile officialise sa candidature en conférence de presse à la presqu'île du lac Osisko.

Le candidat à la mairie de Rouyn-Noranda, Jean-Marc Belzile

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Le candidat à la mairie de Rouyn-Noranda Jean-Marc Belzile fera du développement durable une de ses priorités. Même s'il est en faveur des projets économiques, il souhaite qu'ils soient aussi bons pour l'environnement.

C'est l'un des points qu'il a abordés lors de sa première conférence de presse jeudi.

Jean-Marc Belzile, qui a travaillé comme journaliste pendant 13 ans, a décidé de faire le saut en politique pour tenter d'améliorer les choses et de faire entendre la voix des plus jeunes au conseil municipal.

Le deuxième candidat officiel à la mairie n'a pas présenté de programme électoral. Il compte d'abord rencontrer des citoyens cet été, les écouter et en sortir avec sa plateforme.

À une question au sujet du dossier de l'arsenic à Rouyn-Noranda, Jean-Marc Belzile a répondu qu'il faut continuer les pressions sur l’entreprise pour faire avancer les choses.

Il faut être à l'affût de cette situation-là et s'assurer que l'on ne l'oublie pas. Je pense que c'est surtout ça l'important et je pense que le comité ARET est là pour ça, et qu'on s'en rappelle et qu'on le rappelle à l'entreprise, puis je pense que l'entreprise est consciente qu'on va le lui rappeler, dit-il.

Je pense que les gens sur place sont conscients qu'on va le faire, mais ce n'est pas une question d'aller plus loin ou d'en faire davantage. Je pense qu’il n’y a personne qui veut une fermeture de la fonderie par exemple, personne ne souhaite ça. Vous n'allez jamais m'entendre dire ça, simplement une pression qui va se faire et, comme je vous le dis, les employés sont aussi d'accord avec ça, ajoute le candidat.

Questionné sur le manque de logements à Rouyn-Noranda, Jean-Marc Belzile promet de faire une annonce lors de la campagne électorale.

Jean-Marc Belzile parle au micro sur le site de la presqu'île du lac Osisko près de l'hôpital de Rouyn-Noranda.

Jean-Marc Belzile officialise sa candidature à la mairie de Rouyn-Noranda en conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Concernant la rareté de la main-d’œuvre dans la région, le candidat croit qu'il s'agit d'un gros défi et pense qu'il faut faire pression sur les deux ordres de gouvernement pour notamment recruter des immigrants.

Les gens qui travaillent à l'attraction, ce qu'ils nous disent, c'est qu'on est populaire. Les gens veulent venir en Abitibi-Témiscamingue, à Rouyn-Noranda, mais il y a tellement de freins au niveau de l’immigration, explique le candidat à la mairie.

Et je n'entends pas nos élus municipaux en faire mention, est-ce qu'on fait un travail de coulisses? La population veut vous entendre. On veut que vous en parliez davantage, et les gens d'affaires s'attendent à ce que leurs élus prennent position et disent au gouvernement fédéral et provincial : "Là, il faut alléger les choses", dit-il.

Le candidat est par ailleurs déçu du fait que le dossier du complexe multisport n'aboutit pas dans sa totalité. Il s'explique mal la hausse des taxes sans voir nécessairement une amélioration des services.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !