•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un garçon de 10 ans meurt à la suite d'une noyade à la base plein air de Sainte-Foy

Une voiture de la police de Québec sur la base de plein air de Sainte-Foy.

La police de Québec est intervenue après qu'un enfant eut été retrouvé dans le lac, inconscient.

Photo : Radio-Canada / Steve Jolicoeur

Un enfant de 10 ans a perdu la vie après s'être retrouvé « en difficulté » dans un lac à la base plein air de Sainte-Foy jeudi vers midi, alors qu'il prenait part à une sortie scolaire.

Nous avons reçu un appel à 12 h 32. [...] Les informations qu’on avait à ce moment-là, c’est que les sauveteurs ont vu à l’eau un enfant de 10 ans en difficulté dans le lac. Le temps que les sauveteurs se rendent jusqu’à l’enfant, ils l’ont perdu de vue à l’intérieur du lac, indique le porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), David Poitras.

Des citoyens sur des embarcations ont aussi aidé aux recherches et c'est l'un d'eux qui a retrouvé le garçon.

Les sauveteurs ont amorcé les manœuvres, mais la police précise que le garçon était inconscient lors de son transport en ambulance vers le Centre mère-enfant Soleil, où sa mort a été constatée.

Il prenait part à une sortie scolaire avec son établissement, l'École d'éducation internationale Filteau.

Des voitures de police et un camion de pompier.

Un important déploiement d'équipes de secours à la base plein air de Sainte-Foy

Photo : Radio-Canada / Steve Jolicoeur

Une enquête ouverte

Joanne Richard, qui pique-niquait sur la plage avec sa famille, a été témoin de la scène.

On voyait les enfants jouer dans l’eau. À un moment donné, on a entendu les enfants crier : "Ça fait longtemps qu’il est dans l’eau, ça fait longtemps qu’il est dans l’eau", raconte-t-elle.

Le moniteur qui accompagnait les enfants ainsi que des sauveteurs ont recherché l'enfant.

Par la suite, l’ambulance et la police sont arrivées. L’enfant, ils ont fini par le trouver. Mais on ne sait pas ce qui est arrivé ensuite avec l’enfant, ajoute-t-elle.

Des techniciens de l’Unité d’identification judiciaire se sont déplacés sur les lieux pour récolter des informations qui vont permettre de reconstituer la chronologie des événements. Pour le moment, aucune incidence criminelle n’est liée à la noyade.

En date du 28 mai dernier, la Société de sauvetage avait recensé 17 noyades au Québec pour l'année 2021.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.