•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

14 nouveaux cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse

Montage photo d'Iain Rankin et Robert Strang.

Iain Rankin (à gauche), premier ministre de la Nouvelle-Écosse, et le docteur Robert Strang (à droite), médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Len Wagg / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

La province signale 14 nouveaux cas de COVID-19 et neuf rétablissements, jeudi.

Douze nouveaux cas sont dans le secteur du centre. Onze de ces cas sont des personnes ayant eu des contacts étroits avec des cas déjà signalés, et le douzième cas fait l'objet d'une enquête.

Un cas se trouve dans le secteur de l'est, et cette personne a eu des contacts étroits avec un cas déjà signalé.

Un cas a été dépisté dans le secteur de l'ouest et est lié à un voyage.

La Nouvelle-Écosse compte 97 cas actifs de COVID-19. Six personnes sont hospitalisées dans des unités de traitement de la COVID-19, dont trois aux soins intensifs.

Environ 69 % des Néo-Écossais ont reçu une première dose de vaccin, selon le premier ministre Iain Rankin.

La campagne de vaccination devance les échéanciers

La campagne de vaccination va bon train et devance les cibles établies, a souligné le médecin hygiéniste en chef, le docteur Robert Strang, lors du point de presse.

La date cible fixée pour la deuxième dose sera atteinte bien plus tôt que prévu, a déclaré le Dr Strang. Les autorités souhaitaient que les deuxièmes doses soient administrées au plus tard au milieu ou à la fin de l'automne. On pense maintenant que cela pourrait être le cas en août.

Selon le Dr Strang, la Nouvelle-Écosse attend une livraison de 400 000 doses de vaccins Moderna dans les prochaines semaines. La Santé publique travaille déjà à établir un plan pour s'assurer que ces doses soient administrées.

Le médecin-hygiéniste en chef presse les Néo-Écossais de ne pas attendre une nouvelle livraison de vaccins Pfizer-BioNTech avant de prendre rendez-vous pour leur deuxième dose, puisque l'attente pourrait être plus longue que pour recevoir un vaccin Moderna.

Il n'existe aucune différence substantielle entre les vaccins Pfizer et Moderna, si ce n'est qu'ils ont des fabricants différents, a indiqué le Dr Strang.

En date de mercredi, 735 008 doses de vaccins avaient été administrées. De ce nombre, 66 248 ont été administrées à des Néo-Écossais qui en étaient à leur deuxième dose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !