•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chanson Secret annonce la sortie d’un nouvel album pour Hubert Lenoir

Hubert porte un veston avec une cravate et il sourit à la caméra. Son bras est posé sur le haut d'une échelle.

L'auteur-compositeur-interprète Hubert Lenoir sortira cet automne « Musique directe », son deuxième album solo.

Photo : Daniel Dugas

Radio-Canada

L’automne prochain, Hubert Lenoir sortira Musique directe, son deuxième album solo. L’auteur-compositeur-interprète lançait jeudi le premier extrait, Secret, qui est accompagné d’un vidéoclip réalisé par sa copine et complice artistique, Noémie D. Leclerc.

La chanson Secret a été écrite et composée par Hubert Lenoir. L’artiste a pu compter sur la collaboration de Mac DeMarco à la batterie et de Kirin J. Callinan à la guitare, qu’il admire beaucoup et qu’il considère comme ses deux musiciens préférés.

Pour l’enregistrement de ce nouveau titre, Hubert a aussi été entouré par son frère Julyan (nom d’artiste de Julien Chiasson, avec qui il formait le groupe The Seasons) à la guitare, Félix Petit au saxophone et Cédric Martel à la basse.

L’auteur-compositeur-interprète est toujours sous contrat avec la maison de disques Simone Records, qui le représente également en Europe. Pour le marché américain, l’artiste annonçait aujourd’hui avoir signé un contrat avec Terrible Records, qui représente notamment Solange et Blood Orange.

Une chanson qui ramène à l’adolescence

Avec Secret, Hubert Lenoir sort un texte qui est proche de lui, dont la thématique remonte à son adolescence. J’ai essayé d’écrire cette chanson-là depuis que j’ai 15 ou 16 ans. En gros, ça parle de garder tes sentiments secrets, parce que tu sais que, de toute façon, tu n’as pas nécessairement de chance qu’ils soient bien reçus ou bien acceptés, a confié l’auteur-compositeur-interprète à Eugénie Lépine-Blondeau, chroniqueuse culturelle à l’émission Tout un matin.

Dans le vidéoclip réalisé par Noémie D. Leclerc, qui est aussi sa gérante, on voit Hubert déguisé en mouffette. C’est d’ailleurs Noémie qui a eu en tête de braquer les projecteurs sur cet animal qui est mal aimé par de nombreuses personnes. Je trouvais l’idée intéressante, parce que la mouffette, je trouve que ça représentait bien, d’une manière fantastique, le feeling dont je parle dans la chanson… On a peur des mouffettes, ça nous dérange, mais elles essaient juste de vivre, a expliqué Hubert.

Une période de recul et des projets musicaux

Bien que la sortie de son premier album, Darlène, remonte à février 2018, Hubert n’a pas chômé depuis. En plus des spectacles et des tournées, l’artiste a collaboré avec plusieurs artistes, comme Robert Robert sur la chanson La nuit se plaindre, le groupe punk CRABE sur le titre Musique électronique, sans oublier le fait qu’il a participé à la création de Maintenant et partout, la chanson thème de la dernière saison de Star académie (les autres auteurs de cette chanson sont Julyan, Jérôme 50, Robert Robert et Marius Larue).

Ayant été critiqué dans les dernières années autant par les internautes que par les animateurs, animatrices, commentateurs et commentatrices de tous les horizons, Hubert Lenoir se sent bien et fort aujourd’hui, même s’il avoue avoir trouvé plusieurs commentaires difficiles à recevoir.

Ce que j’ai vécu dans les trois dernières années, ç'a été des montagnes russes d’émotions. De là vient aussi l’inspiration pour la chanson Secret… C’est qu’il y a un rejet social que tu vis. Au départ, moi, de la façon dont j’abordais ce que je faisais et de la façon dont je me présentais dans le monde public, c’était rempli de bonnes intentions et je ne voulais faire de mal à personne. Et après, j’ai reçu une réaction violente qui vient d’une grande partie de la population, ce qui a fait extrêmement mal. Mais je veux saluer tous les fans et les personnes qui me soutiennent, car ils sont nombreux, a souligné l’artiste.

Si Hubert Lenoir ne veut pas en dire trop sur son prochain album pour le moment, il peut dire que Musique directe sera le résultat de plusieurs milliers d’heures de travail entre Tokyo, Los Angeles et la ville de Québec et qu’il aime bien que ce soit un portrait musical de [lui]-même le plus possible.

Avec les informations d’Eugénie Lépine-Blondeau, chroniqueuse culturelle à l’émission Tout un matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !