•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vente de North American Lithium : le PQ réclame une commission parlementaire

Méganne Perry-Mélançon à l’Assemblée nationale de Québec le 28 février 2019.

La députée de Gaspé, Méganne Perry-Mélançon (archives)

Photo : Aile parlementaire du Parti québécois

Martin Guindon

Le Parti québécois (PQ) réclame une commission parlementaire sur la vente des actifs de North American Lithium à Sayona Québec.

La députée de Gaspé et porte-parole du PQ en matière d’économie, Méganne Perry-Mélançon, fait aujourd’hui cette demande.

C’est vraiment essentiel de donner l’occasion à tous les parlementaires d’aller au fond des choses. Étant donné que la vérificatrice générale a dû décliner ma demande d’enquête, faute de ressources par rapport à l’importance de sa tâche, je demande que toutes les parties prenantes soient entendues en commission parlementaire, ce qui veut dire le contrôleur, les soumissionnaires, Investissement Québec et l’ancien ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, qui ont des comptes à rendre présentement auprès de la population et des compagnies québécoises qui n’ont pas été retenues pour ce contrat très important, fait-elle valoir.

Manque de transparence

Méganne Perry-Mélançon dénonce le manque de transparence dans tout le processus de la vente des actifs de la mine de La Corne. Elle croit qu’il est dans l’intérêt de la Coalition avenir Québec d’accepter la tenue d’une telle commission parlementaire.

Je ne pense pas qu’ils puissent refuser une telle demande s’ils veulent se montrer transparents, que personne ne s’est immiscé dans ce processus, ils ont l’occasion de le faire par la voix de cette commission parlementaire et nous on aura l’occasion de poser les questions. Il y a encore beaucoup de questions à poser dans le processus. Je pense que c’est pour le bien et l’intérêt de tous les Québécois de savoir ce qui s’est passé dans ce processus-là qui semble manquer d’impartialité, affirme-t-elle.

Processus judiciaire

La Cour supérieure du Québec doit se pencher demain sur la recommandation du contrôleur Raymond Chabot d’accepter la vente de North American Lithium à Sayona Québec. Mercredi, l’un des soumissionnaires, Central America Nickel, et un créancier ordinaire, ABF Mines, ont déposé une requête devant les tribunaux pour faire invalider le processus et prolonger jusqu’en septembre la protection de la compagnie en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !