•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de centre de gestion des données dans Vanier abandonné

Une représentation du centre de gestion de données dans le quartier Vanier à Québec.

Une représentation du centre de gestion de données.

Photo : Radio-Canada

Le controversé projet de centre de gestion de données dans le secteur Vanier n'ira finalement pas de l'avant. La Ville de Québec a reçu la confirmation mercredi soir que le promoteur s'était retiré du dossier.

Le maire Régis Labeaume en a fait l’annonce jeudi, en marge d’une conférence de presse au sujet de la réfection de la Place de l’Hôtel-de-Ville.

Le bâtiment devait être érigé près de la rue Soumande, sur des terrains appartenant à Hydro-Québec. Des citoyens du secteur s’opposaient à cette construction, jugeant que le bâtiment serait beaucoup trop haut pour être bâti dans un quartier résidentiel et redoutant la pollution sonore qui en aurait émané.

La présidente du conseil de quartier de Vanier, Nicole Laveau, est heureuse de voir que le souhait de ses concitoyens a été exaucé.

C’était un non-sens de mettre ça dans notre milieu, dit-elle. Je comprends que le projet n’est pas reporté dans le temps. Est-ce qu’il sera relocalisé? Ça reste à voir.

Elle reste à l'affût des autres projets qui pourraient voir le jour sur ce terrain.

La Ville veut acheter le terrain

Le maire Régis Labeaume confirme pour sa part que la Ville de Québec souhaite acquérir le terrain de la société d'État.

Ça fait longtemps qu'on veut l'avoir et Hydro a toujours voulu le garder. S'ils veulent s'en départir, ça va nous faire plaisir de l'acheter, affirme le maire.

Sans vouloir spéculer sur ce qui pourrait y être érigé, il souligne que la Ville privilégie généralement un développement résidentiel plutôt qu'industriel.

Hydro-Québec indique qu'elle va repousser la mise en marché du terrain en 2022. Son porte-parole, Marc-Antoine Ruest, affirme que la société d'État est prête à discuter de cette transaction avec la Ville de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !