•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tous les adultes en Ontario admissibles à une 2e dose la semaine du 28 juin

Il y a 370 nouveaux cas de COVID-19 et 7 morts de plus en Ontario jeudi.

Une infirmière injecte le vaccin contre la COVID-19 dans l'épaule d'une employée d'un foyer pour aînés.

Plus de 11,9 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 ont été administrées en Ontario depuis la mi-décembre.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

La province fracasse son record de vaccination pour le deuxième jour de suite et annonce l'administration de deuxièmes doses accélérées pour plus d'Ontariens.

L'Ontario a administré 210 611 doses de vaccin contre la COVID-19 mercredi, éclipsant le sommet de 202 984 doses atteint mardi.

Le gouvernement Ford accélère également l'administration des deuxièmes doses pour plus d'Ontariens :

  • Dès le 21 juin, les Ontariens ayant reçu une première dose de Pfizer ou de Moderna en date du 9 mai peuvent prendre rendez-vous pour leur rappel.
  • À partir du 23 juin, les résidents de Hamilton, de Simcoe-Muskoka et de Durham qui ont eu une dose des vaccins de Pfizer ou Moderna en date du 30 mai pourront prendre rendez-vous pour une deuxième dose accélérée, comme c'est le cas pour ceux des zones chaudes de Halton, de Peel, de Porcupine, de Toronto, de Waterloo, de Wellington-Dufferin-Guelph et de York.
  • La semaine du 28 juin (la date précise n'a pas été annoncée), tous les Ontariens de 18 ans et plus qui ont eu leur première dose de Moderna ou de Pfizer le 10 mai ou après pourront réserver une place pour leur rappel (intervalle d'au moins 28 jours entre les deux doses). C'est environ deux semaines plus tôt que ne le prévoyait le calendrier provincial précédent.
  • La province espère pouvoir offrir une deuxième dose aux moins de 18 ans avant la cible actuelle du 9 août.

L'objectif est de renforcer la protection contre le variant Delta, qui est plus contagieux. Nous savons que le variant Delta demeure préoccupant, affirme la solliciteure générale, Sylvia Jones, qui incite les Ontariens à recevoir leur deuxième dose dès que possible.

La province veut aussi déployer des équipes mobiles de vaccination dans la région de Waterloo, qui est aux prises avec une flambée des infections qui serait causée par le variant Delta.

Ceux qui ont reçu une dose d'AstraZeneca peuvent obtenir leur deuxième dose (AstraZeneca, Pfizer ou Moderna) après 8 semaines.

Jusqu'à maintenant, plus de 75 % des adultes ontariens ont reçu au moins une dose et plus de 19 %, les deux doses nécessaires pour une pleine immunisation.

Plus de rendez-vous, promet la province

L'Ontario s'attend à recevoir 536 000 doses de moins que prévu du vaccin de Pfizer au début juillet, mais plus de doses doivent être livrées par la suite en juillet. Les livraisons du fabricant Moderna s'accélèrent également.

Les Ontariens ne pourront plus nécessairement choisir à l'avance s'ils reçoivent le vaccin de Pfizer ou de Moderna, le tout dépendra de l'approvisionnement local. Ils sont interchangeables et leur efficacité est similaire, affirme la ministre Jones.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, promet de collaborer avec les bureaux locaux de santé publique pour que plus de places soient disponibles dans les centres d'immunisation, alors que nombre d'Ontariens se plaignent déjà d'être incapables de trouver un rendez-vous pour leur deuxième dose, entre autres à Ottawa.

Nous n'avons jamais reçu autant de doses de Moderna en Ontario.

Une citation de :Sylvia Jones, solliciteure générale de l'Ontario

La province doit avoir reçu 3,3 millions de doses de Moderna au total avant la fin du mois.

La ministre Jones presse les bureaux locaux de santé publique d'écouler leur stock chaque semaine, pour vacciner le plus rapidement possible.

Devancer le déconfinement?

Certains voudraient que la province déconfine plus vite, compte tenu de la vaccination.

La première cible fixée par le gouvernement Ford pour passer à la deuxième phase du déconfinement a déjà été atteinte, soit qu'au moins 70 % des 18 ans et plus aient reçu une première dose. La province pourrait remplir son deuxième critère (que 20 % des adultes soient pleinement vaccinés) avant la fin de la semaine.

Pour l'instant, la deuxième étape de la réouverture est prévue seulement pour le 2 juillet.

Un couple sur une terrasse à Ottawa regarde le menu; une serveuse est debout à côté de la table.

Les terrasses sont rouvertes en Ontario, mais les restaurants ne peuvent toujours pas accueillir de clients à l'intérieur dans leur salle à manger.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Theriault

À l'heure actuelle, les terrasses des restaurants sont ouvertes, tout comme les commerces non essentiels, mais le nombre de clients est limité. À l'étape 2 du déconfinement, les salons de coiffure, les parcs d'attractions et les camps de vacances pourraient rouvrir, notamment.

Les rassemblements extérieurs passeraient d'un maximum de 10 à 25 personnes et jusqu'à 5 individus de foyers différents pourraient se réunir à l'intérieur.

Le premier ministre Doug Ford n'a pas voulu se mouiller pour l'instant quant à la possibilité de devancer la deuxième phase.

De son côté, la ministre de la Santé, Christine Elliott, promet plus de détails bientôt sur ce que les Ontariens entièrement vaccinés pourront faire à chacune des étapes du plan de déconfinement provincial.

Nouveaux cas de COVID-19

Le nombre de nouvelles infections se maintient dans les 300 en Ontario jeudi, pour un deuxième jour de suite.

Santé publique Ontario confirme 370 nouveaux cas et 7 morts de plus.

Il y a 67 nouveaux cas à Toronto, 57 dans la région de Waterloo, 47 dans la région de Peel, 34 à Ottawa, 27 dans la région de York, 17 dans la région de Middlesex-London et 17 dans la région de Porcupine.

Au cours de la dernière semaine, le nombre moyen de nouvelles infections par jour en Ontario a été de 443, comparativement à 617 il y a une semaine.

Le Dr Isaac Bogoch, qui fait partie du groupe provincial sur la distribution des vaccins, indique que les bureaux de santé publique de Waterloo et de Porcupine devraient recevoir des doses additionnelles au cours des prochaines semaines, compte tenu du taux élevé d'infection dans ces deux régions.

La région de Porcupine est la seule à ne pas être passée à la première étape du déconfinement le 11 juin dernier. Le bureau de santé publique de Waterloo prévient, lui, que ses résidents pourraient devoir rester à la première phase jusqu'à nouvel ordre, plutôt que de passer à la deuxième, soupçonnant que le variant Delta ait causé la récente flambée de cas.

Hospitalisations

Il y a 45 hospitalisations de moins pour un total de 462.

Le nombre de patients aux soins intensifs est toujours à la baisse, se chiffrant à 362 (-15).

Il y a 232 patients sous respirateur (-10).

Il y a 635 nouvelles guérisons. Le nombre de cas actifs diminue à 4390 (-272).

Dépistage

Près de 30 500 tests de dépistage ont été effectués au cours des dernières 24 heures.

Le taux de positivité des tests est de 1,3 % jeudi.

Depuis le début de la pandémie, l'Ontario a recensé 541 180 cas de COVID-19 et 8993 décès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !