•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police cherche un fugitif soupçonné de meurtre dans le Whiteshell

Eric Wildman vu de face et de près.

La GRC recherche Eric Wildman, qui pourrait être armé et dangereux, en lien avec la disparition de Clifford Joseph le 7 juin.

Photo : Gendarmerie royale du Canada

Radio-Canada

Une importante présence policière passe la région du Whiteshell au peigne fin, à la recherche d'Eric Wildman, un fugitif soupçonné de meurtre. Il a été aperçu mercredi soir près du parc provincial du Whiteshell, à l’est de Winnipeg.

Des policiers de la Gendarmerie royale du Canada provenant de tout le sud de la province, ainsi que des policiers de l’Ontario, des chiens et des équipes de reconnaissance aérienne, sont dans le secteur.

La Police provinciale de l’Ontario dit qu’elle est en contact avec la GRC depuis deux jours.

Il s’agit encore d’une enquête active de la GRC, nous ne savons pas où M. Wildman se trouve et nous n’avons aucun signalement de sa présence en Ontario, pour le moment, indique le porte-parole Kerry Schmidt.

L’homme de 34 ans conduisait une Chevrolet Equinox grise avec la plaque d’immatriculation KGE 368 et se dirigeait vers l’est sur la route 44, en direction de la frontière avec l’Ontario lorsqu’il a été aperçu mercredi.

La GRC a indiqué jeudi matin que les gens devaient s’attendre à voir une forte présence policière dans le parc provincial.

La sergente Laura LeDrew, de la GRC, estime que la police a reçu environ 25 signalements jusqu’à présent et que tous les indices sont étudiés. Dès qu’une apparition est signalée, la GRC se rue dans ce secteur, dit-elle.

Laura LeDrew estime cependant qu’Eric Wildman sera bientôt arrêté, à cause de toute l’attention portée sur lui.

On veut le ramener en sécurité, c’est notre objectif, dit-elle.

Son père a tiré sur un policier dans sa jeunesse

Le père d’Eric Wildman avait tiré sur un agent de la GRC dans sa jeunesse. La police estime que cet élément pourrait être important dans sa recherche de l’homme soupçonné de meurtre.

La GRC recherche Eric Wildman pour la disparition et l’assassinat présumé de Clifford Joseph. La police pense qu’il est armé et dangereux.

Or, le père d’Eric Wildman, Allan Wildman, avait lui aussi un casier judiciaire dans sa jeunesse. En 1962, il avait tiré dans le dos d’un agent de la GRC lors d’une course-poursuite, selon un article datant de 2017 du Virden Empire Advance. Le policier a survécu et a pu être soigné pour ses blessures.

À l’époque, Allan Wildman avait 14 ans et un passé difficile. Sa sœur et lui avaient été abandonnés par leurs parents qui ne pouvaient pas les élever. Les deux enfants se sont retrouvés dans une famille dysfonctionnelle.

Dès l’âge de 12 ans, Allan Wildman a commencé à avoir des activités criminelles et a été emprisonné.

Ses jeunes années ont été marquées par sa révolte contre l’autorité

Allan Wildman est mort le 29 décembre 2017, à 70 ans, laissant derrière lui une fille et un fils.

Sa nécrologie mentionne que ses jeunes années ont été marquées par sa révolte contre l’autorité, ajoutant que cela lui a servi pour s’orienter plus tard vers une carrière de travailleur social.

La sergente Laura LeDrew, qui travaille au sein de l’unité des crimes majeurs de la GRC, affirme que son équipe est au courant de l’incident de 1962 et qu’elle garde cela en tête pendant sa recherche d’Eric Wildman.

Nous sommes vigilants durant notre recherche, dit-elle.

La GRC a demandé l’aide du public pour retrouver Eric Wildman. L’homme est recherché pour possession d’armes à feu ainsi que pour la disparition de Clifford Joseph.

Clifford Joseph, 40 ans, n’a pas été aperçu depuis le 7 juin, au moment où il a quitté sa maison située dans la municipalité rurale de St. Clements, au nord-est de Winnipeg. 

La GRC a indiqué mercredi qu’Eric Wildman a été aperçu mardi soir dans le secteur de Lockport, au nord de Winnipeg.

Eric Wildman a 34 ans, mesure 1,80 m, pèse 77 kilos et a les yeux bleus.

Toute personne ayant des informations sur Eric Wildman est priée de communiquer avec la police, en composant le 911 ou le 431 489-8551.

La police demande à la population de ne pas s'approcher du suspect.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !