•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Places en garderie : un guichet unique 2.0

Des propositions ont été soumises au ministre de la Famille pour rendre la liste d'attente plus transparente

Trois enfants non identifiés d'âge préscolaire jouent ensemble avec des camions-jouets dans un service de garde.

La Place 0-5, le guichet unique pour obtenir une place en service de garde, prépare sa réforme.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Le site Internet pour les parents à la recherche d’une place dans un service de garde prépare sa grande réforme. La Place 0-5, le site Internet qui constitue un guichet unique pour les parents à la recherche d’une place en garderie est en mode changement.

Critiqué par la vérificatrice générale du Québec et victime d’un vol de données récemment, la plateforme a besoin d’être amenée à un autre niveau, estime la Coopérative Enfant Famille, responsable de sa gestion.

Fermée depuis début mai, la plateforme ne rouvrira pas avant la fin du mois de juin. Pendant ce temps, son gestionnaire prépare de nouveaux algorithmes personnalisés pour accélérer l’octroi de places et permettre aux parents de mieux évaluer leurs probabilités d’en obtenir une. Ceux-ci ont été présentés ce matin au ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, dans le cadre de consultations nationales.

Plus de transparence pour les parents

Une revendication importante des parents concerne la transparence dans la liste d’attente de 51 000 noms. Dans sa forme actuelle, la Place 0-5 ne leur permet pas de connaître le rang de leur enfant. Plusieurs d’entre eux appellent donc directement dans les services de garde pour avoir une estimation.

La Place 0-5 génération 2 va mettre fin à l'obscurité [...] pour rendre ça encore plus facile, plus juste et plus transparent pour le parent, explique la directrice générale Marie-Claude Sévigny.

La nouvelle mouture permettrait de voir non seulement le nombre de places et de groupes dans chacun des services de garde, mais aussi le nombre d’enfants inscrits sur leur liste, y compris ceux du même groupe d’âge. Le coût de la place serait également indiqué. Les parents pourraient même recevoir des alertes si une place disponible s’affiche dans leur région.

Après une période d'essai de 30 jours dans un service de garde, un nettoyage serait effectué pour que les enfants soient automatiquement retirés des autres listes, afin d'éliminer les doublons.

Instigatrice du mouvement Ma place au travail, Myriam Lapointe-Gagnon attend toujours une place pour son enfant. Elle n’arrive pas non plus à déterminer où son enfant se trouve sur les listes. Ce n'est vraiment pas agréable de passer un congé de maternité dans toute cette incertitude-là et ça cause beaucoup de détresse chez les parents actuellement.

Impossibilité de choisir un enfant

Actuellement, à la suite de la libération d'une place, un service de garde peut consulter la liste d'attente. La nouvelle version de la Place 0-5 mettrait fin à cette pratique. On va automatiquement lui présenter des enfants, affirme Mme Sévigny.

Le guichet fournirait des dossiers d'enfants au gestionnaire afin qu'il étudie leur candidature. Trois noms lui seraient soumis. Si aucun d'entre eux n'est retenu ou que le parent refuse la place, une note explicative devra être inscrite au dossier. C'est donc la fin des CV de bébés pour avoir une place, peut-on lire dans le mémoire soumis au ministère de la Famille.

Garder en note que cette information-là va devenir une mine d'or pour être capable de développer des services qui vont être vraiment adaptés aux besoins des familles, ajoute Mme Sévigny.

Des critères moins restrictifs

Il existe actuellement plus de 250 critères différents pour prioriser un enfant. Par exemple, il peut être privilégié s'il demeure à proximité du service de garde, si un frère ou une sœur le fréquente déjà, s'il a été référé, ou si le milieu de travail de ses parents y est affilié. La Coopérative Enfance Famille propose de revoir ces critères pour les réduire au maximum.

Il va falloir qu’on se parle tous ensemble pour déterminer les critères. Le CPE a le droit d’en avoir selon sa vision. Ce n’est pas de leur enlever ça, mais de rendre le processus plus transparent, croit aussi Myriam Lapointe-Gagnon. Elle déplore que le groupe de parents qu’elle représente n’ait pas été invité aux consultations nationales pour participer à cette discussion.

Sécurité renforcée

Pour ce qui est de la sécurité des données, des experts effectueront des audits bisannuels et un plan d'urgence sera élaboré.

La Coopérative Enfance Famille, sous contrat avec le gouvernement depuis 2014, a réitéré au ministre qu’il était l’ultime responsable de la création des places, même si elle reconnaît que son service peut devenir plus performant.

On se dit qu'on est le Clic Santé des places en service de garde. Clic Santé ne crée pas de vaccins. Nous, de notre côté, on ne peut pas créer des places en service de garde, précise Marie-Claude Sévigny.

Les propositions d'améliorations du guichet Place 0-5 seront prises en délibéré par le ministre de la Famille Mathieu Lacombe. Dans une déclaration écrite, son cabinet nous indique que : Notre priorité est de nous assurer que les parents du Québec retrouvent confiance envers le processus d'admission (..) Dans les derniers mois, tout était sur la table. [...] Les changements, quels qu'ils soient, devront passer par une modification législative à l'automne prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !