•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un vent de fraîcheur pour l'usine Alstom de La Pocatière

Des hommes travaillent sur des trains.

L'usine de La Pocatière se réjouit de cette nouvelle, bien qu'elle soit attristée du sort de celle de Sorel-Tracy (archives).

Photo : Getty Images / FRANCOIS LO PRESTI

Alice Proulx

La fermeture de l'usine Alstom de Sorel-Tracy aura des répercussions positives pour celle de La Pocatière. Le Syndicat confirme que le rapatriement des activités permettra à l'usine de rappeler ses employés.

La multinationale Alstom a annoncé mercredi que ses contrats de l'usine de Sorel-Tracy seront déplacés aux ateliers de La Pocatière et de Saint-Bruno-de-Montarville.

Pour l'usine de La Pocatière, qui a dû mettre à pied plusieurs employés en raison de la suspension de la production des trains AZUR en avril, cette nouvelle est bien accueillie.

On a traversé des périodes d’incertitude. Les employés ne savaient pas si on allait avoir d’autres contrats, mais depuis un petit bout avec le rapatriement de certains contrats comme ceux de Vancouver, de Toronto et ce que l’on apprend aujourd’hui, c’est vraiment un vent de fraîcheur pour La Pocatière, partage le secrétaire du syndicat des employés d'Alstom, Rémi Dionne.

Ça va permettre de rappeler un certain nombre d'employés.

Une citation de :Rémi Dionne, secrétaire du Syndicat

À l’heure actuelle, M. Dionne n'a pas l'information sur le nombre d’employés qui seront rappelés, mais il confirme qu'Alstom va en réembaucher.

L'usine de La Pocatière recevra dans les prochaines semaines un contrat de bougie d'automobile, qui avait été débuté à Sorel-Tracy, pour Toronto et Ottawa.

Le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon, qui se réjouit aussi de la nouvelle, croit que ce transfert d'activités aura des retombées positives pour l'usine.

C'est intéressant pour l'expertise de La Pocatière. Ça nous permet de garder du personnel très qualifié. Ce n’est pas évident surtout avec la pénurie de main-d'œuvre qui sévit un peu partout, mentionne-t-il.

Rémi Dionne pense que cette annonce aura des impacts non seulement sur l'usine, mais aussi sur la ville.

Ça va remonter le moral de bien des gens ici et c’est bon aussi pour l’économie locale de la région parce qu’il y a beaucoup de sous traitants qui sont reliés à l’usine, explique ce dernier.

Beaucoup de travail sur la table

Le contrat de fabrication de wagons de trains de passagers au New Jersey, annoncé en 2019, est actuellement en démarrage.

En juillet, les travaux de modernisation dans le but d'accueillir de nouveaux équipements à La Pocatière vont s'amorcer.

Les employés sont contents de savoir qu'Alstom fait confiance à l’usine de La Pocatière. On a une très bonne réputation, on a toujours été une usine efficace qui livre la qualité requise, donc c’est vraiment une fierté pour nous, conclut M. Dionne.

Cet automne, plusieurs projets seront aussi lancés, dont le contrat de métro et train léger (Nouvelle fenêtre) de Toronto et Hamilton et le contrat de Skytrain de Vancouver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !