•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un concessionnaire BMW envisage d'asphalter une forêt à Ottawa

Édifice du concessionnaire le long d'une route.

Le concessionnaire Otto's BMW se trouve près de la forêt Hunt Club, où on propose de construire un stationnement.

Photo : Radio-Canada / Celeste Decaire

Radio-Canada

Des résidents qui vivent près de l'aéroport d'Ottawa et le conseiller du quartier s'opposent au projet d'un concessionnaire automobile de construire un stationnement sur une partie de la forêt le long du chemin Hunt Club.

Le concessionnaire Otto's BMW a demandé à la Ville d'Ottawa l'autorisation d'agrandir son stationnement sur environ 1,57  hectare de forêt en raison de problèmes d'espace actuels.

Après avoir entendu parler du plan du concessionnaire, Manuel Costa, un résident du quartier, a créé un groupe Facebook appelé Save the Hunt Club Forest pour susciter la conversation.

Nous sommes dans une situation d'urgence climatique dans le monde entier. C'est une menace existentielle. Et quelqu'un a le courage de couper une forêt pour faire un stationnement? C'est tellement odieux, a déclaré M. Costa.

Le conseiller Riley Brockington, qui représente le quartier 16 Rivière, dit que ses électeurs veulent freiner le projet.

C’est un projet qui soulève les passions dans notre communauté. Ce n'est pas quelque chose que je peux soutenir. J'ai de fortes réserves à cet égard à la fois du point de vue de la planification et du sens de la communauté, a déclaré M. Brockington.

Stationnement devant l'édifice du concessionnaire.

Concessionnaire BMW sur le chemin Hunt Club, à Ottawa

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Le conseiller Brockington reconnaît que la forêt, qui appartient à l'administration de l'aéroport international d'Ottawa, a toujours fait partie de certains plans de développement, mais il croit qu'il n'y a ni demande ni besoin de plus de stationnements.

Il souligne que la communauté aimerait un projet qui pourrait apporter des améliorations à la Ville.

Les membres de l'Association communautaire du Hunt Club souhaitent également que la proposition de stationnement soit refusée.

À un moment où la Ville d'Ottawa est confrontée à une urgence climatique et qu'il existe des objectifs fédéraux ambitieux de réduction des émissions de GES, cette proposition qui ne prévoit aucune disposition pour atténuer l'impact climatique va dans la mauvaise direction, a déclaré le président de l'Association, Brian Wade.

Les pins contribuent à l'atmosphère, disent les habitants

Une partie de la forêt à l'étude pour le projet est composée de rangées de pins rouges matures, âgés d'environ 55 ans et seulement à mi-chemin de leur durée de vie prévue. Le pin rouge absorbe efficacement le carbone de l'atmosphère.

Il s'agit d'une autre raison pour laquelle la communauté a demandé qu’on laisse tomber le projet, disent les résidents.

Une femme marche dans un sentier boisé.

La résidente Sylvia Bakker, qui se promène souvent dans la forêt Hunt Club, dit qu'elle se doutait que ce genre de situation allait se produire.

Photo : Radio-Canada / Celeste Decaire

Sylvia Bakker, qui vit dans la région depuis 2007, dit qu'elle savait qu'une partie de la forêt serait probablement utilisée pour ce genre de projets lorsqu'elle a déménagé dans le quartier, mais elle espère un meilleur plan.

Mme Bakker dit qu'elle a vu une augmentation du nombre de marcheurs à travers la forêt pendant la pandémie et a souligné l'importance du sentier de la nature.

La forêt me garde définitivement saine d'esprit. Mon mari et mes adolescents vous diront que si je n'y vais pas régulièrement, je suis plus grincheuse que d'habitude, a-t-elle déclaré.

Le concessionnaire réagit

Jeudi, en début de soirée, le concessionnaire est sorti de son mutisme en réagissant par voie de communiqué.

Otto's BMW explore les possibilités de louer cette petite parcelle de terrain de l'aéroport. Cette propriété est déjà zonée pour le stationnement et les utilisations proposées s'inscrivent dans le cadre des politiques du Plan officiel de la Ville d'Ottawa et du Plan directeur de l'aéroport international MacDonald-Cartier d'Ottawa.

Plus loin, Otto's BMW a précisé que l'entreprise soutenait les causes environnementales et qu'elle prenait « très au sérieux » toutes les implications écologiques liées à ce projet. Des études sont en cours pour garantir les meilleurs processus environnementaux à l'avenir.

Avec les informations de Jérémie Bergeron et de Celeste Decaire

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !