•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pétrole : le projet Terra Nova maintenu à flot grâce à une entente avec Suncor

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a récemment débloqué 30 millions de dollars de plus pour stimuler la relance du plan de rénovation du navire.

Le plateforme flottante Terra Nova, à 350 km au sud-est de Terre-Neuve.

La plateforme flottante Terra Nova, à 350 km au sud-est de Terre-Neuve

Photo : Suncor

Radio-Canada

Le navire Terra Nova pourrait de nouveau continuer à extraire du pétrole. Le principal actionnaire du projet, l’entreprise calgarienne Suncor, a annoncé mercredi être parvenu à une entente de principe avec les copropriétaires de la plateforme flottante, en veilleuse depuis 2019.

L’entente vise notamment à débloquer un financement à court terme nécessaire à l’éventuelle prolongation de la durée de vie de Terra Nova, avec l'intention de prendre une décision d’approbation à l'automne, précise le communiqué de la pétrolière.

Terra Nova, un navire de production, de stockage et de déchargement (NPSD) de pétrole, a vu son activité être suspendue pour des raisons de sécurité en 2019 par l’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers (OCTNLHE).

Même si cette entente de principe n'est pas une garantie, elle établit une voie à suivre au cours des prochains mois pour assurer une reprise des activités pour de nombreuses années à venir, s’est réjoui Mark Little, président et chef de la direction de Suncor, par voie de communiqué.

Une centaine de travailleurs du pétrole se sont rassemblés, ces derniers jours, à Saint-Jean, pour réclamer des mesures de sauvetage du projet pétrolier alors que les négociations continuaient de stagner, rendant l'avenir du navire incertain.

Soulagement chez les travailleurs

Après avoir fait partie d'une campagne de plusieurs mois pour sauver Terra Nova, Dave Mercer, le dirigeant syndical représentant de nombreux travailleurs du navire, a poussé un soupir de soulagement à l’annonce de l’entente de principe.

Nous sommes impatients de travailler avec Suncor, a-t-il indiqué à CBC. Et nous sommes impatients de retourner au travail et de faire ce que Terra Nova était censé faire, c'est-à-dire gagner de l'argent. Et pour les employés, payer des impôts et essayer de contribuer à la relance de l'économie , a illustré Dave Mercer, président de la section locale 2121 d'Unifor.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey a joint ses félicitations à celles du ministre de l’Industrie, de l’Énergie et de la Technologie, Andrew Parsons, dans une déclaration commune diffusée dans la foulée de l'annonce.

Notre gouvernement soutient, et continue de soutenir, l'industrie pétrolière et gazière de la province et nous sommes heureux, au nom des travailleurs et de leurs familles, que les propriétaires du projet aient trouvé cette solution provisoire [...]

Une citation de :Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, et le ministre de l'Industrie, de l'Énergie et de la Technologie, Andrew Parsons

Afin de maintenir le projet à flot, la province a d’abord offert 175 millions de dollars aux compagnies pétrolières et un allègement concernant les paiements de redevances. Elle a ensuite proposé une augmentation de 30 millions de dollars supplémentaires par rapport aux conditions initiales du protocole d'entente, portant à 205 millions de dollars la contribution directe au projet pétrolier.

Nous sommes heureux que ce soutien financier ait aidé les propriétaires de projets à conclure cette entente provisoire, ont déclaré les MM. Furey et Parsons à la suite de l’annonce.

Suncor a annoncé que sa participation passerait d’environ 38 % à 48 %, en précisant toutefois que l’entente était soumise aux conditions finales et à l'approbation de tous les partenaires impliqués.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !