•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin des restrictions en Saskatchewan inquiète certains travailleurs essentiels

Une serveuse portant le masque discute avec deux clientes.

Le port du masque est devenu obligatoire le 17 novembre 2020 dans les lieux fermés de la Saskatchewan. (archives)

Photo : Radio-Canada / Mathieu Theriault

Radio-Canada

Dans moins d'un mois, la Saskatchewan pourrait amorcer la troisième phase de son plan de réouverture, mettant notamment fin au port obligatoire du masque à l’intérieur. Si le public se réjouit de cette mesure, certains travailleurs essentiels ne cachent pas leur inquiétude.

C’est le cas de Hannah Lawlor, 18 ans, qui travaille dans un magasin de vêtements à Regina.

La jeune femme dit avoir un travail stressant en raison des interactions avec les clients qu’elle ne connaît pas. Je ne sais pas qui ils sont ni où ils ont été , explique-t-elle.

Pour Mme Lawlor, porter un masque l’a aidée à se sentir davantage en sécurité. Elle regrette que celui-ci ne demeure pas obligatoire jusqu’à ce que la population soit totalement immunisée.

Elle confie être anxieuse à l’idée d’entrer en contact avec des clients non masqués.

Cela met en danger les travailleurs essentiels.

Une citation de :Hannah Lawlor, employée d'un magasin de vêtements

Appel à la prudence

Même son de cloche du côté de la présidente du Syndicat des infirmières de la Saskatchewan (SUN), Tracy Zambory.

Elle affirme que certaines infirmières sont aujourd'hui nerveuses à l’approche de la levée du port du masque obligatoire.

La présidente du SUN dit comprendre le besoin du public de retrouver une vie normale, mais elle rappelle que la pandémie n'est toujours pas terminée.

Nous savons que nous devons revenir à une certaine normalité, admet Mme Zambory. La santé mentale des gens est très importante. Nous devons aussi maintenir une économie en marche. Or, pour y parvenir, nous devons protéger les gens.

La présidente du syndicat exhorte les Saskatchewanais à se faire vacciner, tout en soulignant l'importance du masque pour se protéger avant d'être immunisé.

Si 70 % de la population de 12 ans et plus est vaccinée contre la COVID-19 d’ici dimanche, la Saskatchewan pourra amorcer la troisième étape de son plan de réouverture le 11 juillet prochain. Pour atteindre ce seuil, environ 28 000 personnes doivent encore recevoir leur première dose.

Avec les informations de Mickey Djuric et de Désiré Kafunda

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !