•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lancement officiel du BEAM, le pôle créatif de Saint-Adrien

Un studio d'enregistrement dans une église.

Le Bureau estrien de l'audiovisuel et du multimédia (BEAM) a célébré son lancement officiel mercredi et en a profité pour présenter ses locaux, aménagés dans l’ancienne église de Saint-Adrien.

Photo : Page Facebook LE BEAM/@beamestrie

Emy Lafortune

Mercredi, le Bureau estrien de l'audiovisuel et du multimédia (BEAM) a célébré son lancement officiel lors d’une diffusion en direct sur Facebook. L'organisme en a profité pour présenter ses locaux, aménagés dans l’ancienne église du village de Saint-Adrien.

Après plusieurs mois de travail, l'édifice accueille maintenant tout l’équipement nécessaire pour stimuler la création dans la région.

L’église comprend notamment un studio d’enregistrement et de postproduction 5.1 pour réaliser des projets musicaux et de mixage pour la production cinématographique et télévisuelle. Trois salles de montage ont également été installées. Des salles et de l’équipement peuvent aussi être loués pour réaliser des tournages.

Le musicien et entrepreneur Pierre-Philippe Côté, fondateur du projet, explique que l’idée d’acheter l’église pour en faire un pôle artistique lui est venue quand il a constaté le grand intérêt des producteurs pour l’Estrie.

Je travaille en musique de film, et plusieurs réalisateurs et producteurs me contactaient, car ils cherchaient des lieux inusités où tourner, que ce soit les mines à Val-des-Sources, à Saint-Adrien, des tournages en forêt [...]. De fil en aiguille, on avait de plus en plus de besoins, explique-t-il.

Le BEAM se veut aussi un moteur de développement économique et social. Avec ce projet, Pierre-Philippe Côté dit vouloir montrer que des productions culturelles de calibre international peuvent être créées en région, hors des grandes villes.

La crème de la crème [des créateurs] vivent en région, mais travaillent en ville, alors qu’ils devraient pouvoir exercer leur métier en région. C’est là qu’on s’est dit "peut-être [créer] un organisme qui pourrait changer les paradigmes".

Une citation de :Pierre-Philippe Côté, fondateur du BEAM

Un endroit pour se rassembler et créer

En plus d’offrir de l’équipement et des lieux de création, le BEAM représente un lieu de réseautage où les artistes peuvent se rassembler et créer. Des espaces de travail, de rencontre et de cotravail y ont d’ailleurs été aménagés.

L’équipe de l'organisme est aussi disponible pour mettre en contact des créateurs avec des artistes et des talents de la région. On a de l’équipement, des lieux, du référencement, on est là pour répondre à vos questions, mais ce qui est surtout important, c’est le réseau, souligne Valléry Rousseau, directrice des opérations du BEAM.

Pierre-Philippe Côté dit espérer que d’autres villages s’inspirent du même modèle. On se permet de rêver aujourd’hui, et on vous invite à rêver avec nous, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !