•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coal Harbour : le rezonage pour une école et des logements sociaux suscite la grogne

Dessin d'architecte d'un immeuble dans un quartier qui borde l'eau.

La construction d’une école dans un immeuble de 11 étages contenant 60 logements sociaux est critiquée à Coal Harbour.

Photo : Ville de Vancouver

Radio-Canada

La Ville de Vancouver a reçu près de 200 lettres de citoyens s'opposant à une modification de zonage qui permettrait la construction d’une école intégrée dans un immeuble de 11 étages comprenant 60 logements sociaux dans le quartier aisé de Coal Harbour près du parc Stanley.

Parmi 200 lettres reçues par la Ville, 198 ont été écrites par des résidents qui sont contre le projet, soit 99 % d’entre elles.

Il y a plusieurs questions sans réponses et une consultation adéquate de la communauté n’a pas eu lieu, dit le président de l’association des résidents de Coal Harbour, Rahim Jivraj.

Des audiences publiques étaient prévues lors de la réunion de mardi du conseil municipal de Vancouver, mais en raison d’un manque de temps, elles ont été repoussées au 29 juin.

Plusieurs personnes ont écrit dans leur lettre d’opposition être préoccupées par une perte de vue depuis leur appartement, une diminution de la valeur de leur propriété ou une hausse potentielle du crime et de la consommation de drogue dans le quartier.

De nombreux résidents ont aussi cité un manque de consultation et des inquiétudes quant à l’augmentation de la circulation automobile dans le secteur.

Nous sommes en faveur de l’école, dit M. Jivraj. Nous sommes en faveur des logements sociaux. Nous ne soutenons juste pas le projet dans sa forme actuelle.

Plus de voitures dans le secteur

Une étude sur l’impact de la construction de l’immeuble sur le transport dans le quartier a estimé que le projet pourrait y amener jusqu’à 917 véhicules de plus chaque jour.

Selon Rahim Jivraj, il n’y a pas assez de travail qui a été fait pour s’assurer de la sécurité des futurs élèves de l’école.

La circulation atteindra des niveaux dangereux et il y a des problèmes potentiels de sûreté, affirme-t-il. Qui veut voir son enfant en maternelle ou en troisième année sur le seawall, où il y a tant de circulation à vélo et où il y a un risque de tomber à l’eau?

Le plan d’urbanisme de Coal Harbour, élaboré dans les années 1990, prévoyait déjà la présence d’une école, et le zonage actuel permet la construction d’un immeuble de 30 mètres de haut contenant 40 logements. La proposition de rezonage permettrait la construction d’un bâtiment de 39 mètres de haut avec 60 logements.

Le besoin de construire la nouvelle école a pris de l'urgence en 2018 lorsque le Conseil scolaire de Vancouver (VSB) a vendu le sous-sol du terrain où se trouve actuellement l’École Lord Roberts Annex à BC Hydro pour la construction d’une sous-station électrique.

Les travaux de construction de la sous-station électrique ne peuvent pas commencer tant que le nouvel établissement scolaire de Coal Harbour n’est pas ouvert, car il faudra y transférer les élèves de l'École Lord Roberts Annex jusqu'à ce que la construction de la sous-station soit terminée et que l'École soit reconstruite.

D'après un texte de Justin McElroy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !