•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre d’Yves Cyr : un homme au lourd passé judiciaire accusé de complicité

Yves Cyr, 41 ans, est porté disparu depuis le 7 décembre.

Le corps d'Yves Cyr, 41 ans, a été retrouvé aux abords de la rivière Gatineau en juin 2016.

Photo : SPVG

Radio-Canada

Vingt-trois ans après avoir été condamné à une peine de prison à perpétuité, François Bouthotte fait de nouveau face à la justice. L’homme de 59 ans, originaire de Val-des-Monts, a été accusé, mercredi, de complicité après le fait et d’outrage envers un cadavre, en l'occurrence celui d’Yves Cyr.

François Bouthotte a comparu au palais de justice de Gatineau. Il demeurera derrière les barreaux en attente de sa prochaine comparution, prévue le 15 juillet.

L’accusé a confié sa défense à l'avocat, Me Pascal Cloutier. Lors de sa comparution, le Directeur des poursuites criminelles et pénales nous a remis une preuve importante. Il s’agit d’un dossier complexe, alors nous allons prendre le temps d’analyser la preuve reçue avec attention et nous déciderons, à ce moment-là, s’il y aura enquête préliminaire ou non, a-t-il mentionné dans une entrevue téléphonique à ICI Ottawa-Gatineau.

L'avocat n'a pas voulu s'étendre davantage sur les antécédents judiciaires de son client, mais il a précisé qu'il a déjà été représenté par notre bureau par le passé pour un dossier de vol.

François Bouthotte a été arrêté par la Sûreté du Québec (SQ) mardi, soit un peu plus de cinq ans après la découverte du corps d’Yves Cyr, qui était âgé de 41 ans au moment de sa disparition, en décembre 2015.

La SQ n’exclut pas la possibilité qu’il y ait d’autres suspects impliqués dans cette affaire.

Deux personnes en entrevue à l'extérieur.

Les parents d'Yves Cyr, Lise et Jean-Yves Cyr

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Les récents développements de l’enquête permettent à la famille de la victime d’entamer son processus de deuil.

C’est le début. On est soulagé de voir qu’enfin, nous allons tout savoir. [...] Si vous savez quelque chose, s’il vous plaît, dites-le, a imploré la mère de la victime, Lise Cyr.

Cette dernière a tenu à réitérer toute sa gratitude à l’égard des enquêteurs qui ont travaillé sur ce dossier. Merci, pour toutes ces heures de travail pendant cinq ans. C’est grâce à eux aujourd’hui que justice sera rendue. Merci à tous ceux qui nous ont soutenus, a ajouté celle qui a fait ces remerciements au nom de toute la famille Cyr.

Avec les informations de Jérémie Bergeron et de Rosalie Sinclair

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.