•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alstom ferme son usine de Sorel-Tracy

Un employé d'Alstom dans une usine en France.

Bombardier a conclu la vente de sa division transport à Alstom en janvier dernier.

Photo : Reuters / Regis Duvignau

Radio-Canada

La multinationale française Alstom a annoncé mercredi la fermeture de son atelier de Sorel-Tracy pour en transférer les activités dans ses usines de La Pocatière et de Saint-Bruno. La décision touche 90 employés.

Dans un communiqué, l'entreprise affirme qu'elle a rencontré les employés pour leur annoncer qu'elle ne renouvellerait pas le bail détenu depuis 2013 pour les installations de Sorel-Tracy.

Alstom explique ce choix par la fin prochaine du projet des voitures de métro Azur, sur lequel œuvrait cet atelier, ainsi que deux autres projets. Malgré plusieurs efforts, nous n’avons pas réussi à augmenter la charge de travail, ce qui aurait prolongé le cycle de vie prévu de cet atelier initialement, est-il écrit.

Au sujet des emplois perdus, la multinationale dit vouloir transférer le plus grand nombre d’employés possible à d’autres emplacements au sein de l’organisation.

Selon l'entreprise, environ le tiers des 90 employés touchés par la fermeture de l'usine de Sorel-Tracy ont une visibilité sur un futur chez Alstom une fois que les engagements actuels seront terminés.

Des inquiétudes avaient été soulevées au Québec et en Ontario lors de la conclusion de la vente de Bombardier Transport à Alstom, en janvier dernier. Son PDG, Henri Poupart-Lafarge, a alors déclaré que le marché québécois était porteur, tout en précisant que chaque site dépend de sa capacité à avoir des contrats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !