•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ouverture des frontières : voici comment préparer son voyage au Nouveau-Brunswick

Deux personnes quittent un aéroport.

Le moment des retrouvailles approche au Nouveau-Brunswick, alors que la province ouvre ses frontières à tous les Canadiens.

Photo : Ivanoh Demers

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, tous les Canadiens ont l’autorisation de voyager au Nouveau-Brunswick. Ceux qui ont reçu une dose de vaccin peuvent même se rendre dans la province sans s’isoler. Voici ce qu’il faut savoir pour préparer son voyage.

Une dose, pas de quarantaine

Un homme remplit un formulaire devant une personne.

Un homme remplit un formulaire avant de recevoir un vaccin contre la COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / Félix Desroches

Les Canadiens qui ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19 n’auront pas besoin de s’isoler à leur arrivée au Nouveau-Brunswick.

Ceux qui viennent dans la province, de l’extérieur de l’Atlantique, doivent s’inscrire et doivent montrer une preuve de vaccination. Si vous ne pouvez pas montrer une preuve de vaccination (une dose) vous devrez vous isoler , précise le premier ministre Blaine Higgs.

Les personnes non vaccinées pourront aussi venir dans la province, mais devront se soumettre à une période d’isolement. Leur isolement se terminera lorsqu’ils recevront un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19. Ce test devra être effectué cinq à sept jours après leur arrivée.

Et les enfants non vaccinés?

Un enfant porte un masque

Les enfants de 11 ans et moins pourront venir dans la province sans s'isoler. Ceux de 12 ans et plus doivent suivre les mêmes règles que les adultes, c'est-à-dire se faire vacciner ou s'isoler.

Photo : Associated Press / Brynn Anderson

Les enfants de 11 ans et moins peuvent venir au Nouveau-Brunswick sans avoir été vaccinés et sans s’isoler à leur arrivée. Aucun vaccin contre la COVID-19 n’est approuvé pour les enfants de ce groupe d’âge.

Les jeunes de 12 ans et plus devront toutefois avoir reçu au moins une dose de vaccin afin d’éviter la période d’isolement, tout comme le reste de la population adulte.

S'enregistrer avant le départ

Une femme aux cheveux blancs le visage couvert d'un masque est assise de côté sur un banc d'aéroport, les pieds appuyés sur ses bagages posés sur un autre banc.

Les voyageurs, qui ne sont pas résidents des provinces de l'Atlantique, devront s'enregistrer auprès de la province avant de voyager au Nouveau-Brunswick.

Photo : Reuters / François Lenoir

Les voyageurs qui désirent entrer au Nouveau-Brunswick doivent s’enregistrer auprès du gouvernement provincial. Le formulaire doit être rempli avant le départ. Il est disponible sur le site du gouvernement. (Nouvelle fenêtre)

[L'enregistrement] offre un niveau de protection, ça permet de faire de la surveillance et de vérifier que les gens sont vaccinés. C'est pour ça, pour la protection de la population, explique la médecin hygiéniste en chef Dre Jennifer Russell.

Afin de connaître les exigences d'entrée ou de passage dans les autres provinces canadiennes, veuillez vérifier les règles en vigueur dans ces juridictions.

La bulle atlantique reste, en quelque sorte

Un agent pose des questions à un automobiliste.

Les voyageurs de l'Atlantique n'ont plus à s'enregistrer avant de traverser la frontière néo-brunswickoise.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Les résidents de la bulle atlantique, qui comprend l’Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador, n’ont plus à enregistrer leurs voyages auprès de la province.

Pour les résidents des MRC d'Avignon et de Témiscouata au Québec, qui profitent d'une entente de bulle régionale avec le Nouveau-Brunswick, il est toutefois fortement recommandé de s'inscrire sur le site du gouvernement.

Aucune preuve de vaccination ne sera demandée à la frontière pour les résidents des provinces de l'Atlantique et des MRC d'Avignon et de Témiscouata.

Les allègements aux restrictions en vigueur sont possibles puisque la province a atteint son objectif de vaccination pour le passage à la deuxième étape du plan de rétablissement, c’est-à-dire d’administrer au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19 à 75 % de la population de 12 ans et plus, et une deuxième dose à au moins 20 % de la population de 65 ans et plus.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !