•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle école francophone desservira la région de Crowsnest Pass-Pincher Creek

Un parc à jeux pour enfants devant une école.

L’école sera située dans le centre communautaire MDM de Bellevue.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

Radio-Canada

Le Conseil scolaire FrancoSud ouvrira une école à Bellevue pour les élèves francophones du sud-ouest de l’Alberta à partir de septembre 2021.

L’école sera située dans le centre communautaire MDM de Bellevue. Elle doit accueillir les élèves de la maternelle à la 6e année de Pincher Creek, Lundbreck,Crowsnest Pass et des communautés avoisinantes.

Cette ouverture est le fruit d'un travail entamé en 2019 par un groupe de parents présidé par Marie-Chantal Gallichand Czich.

Il n’y a que des écoles anglophones à Crowsnest Pass. Aucun cours en français n’est offert. Ma langue maternelle, c’est le français. Voir mes deux enfants grandir dans un milieu anglophone, sans aucune exposition à la francophonie, ça me rendait triste, explique-t-elle.

Pour l'instant, huit élèves sont inscrits. Marie-Chantal Gallichand Czich espère en voir une dizaine d’ici septembre et de nouveaux parents venir s’installer dans la région ces prochaines années.

Cette école représente l'espoir de faire grandir la francophonie. On a déjà perdu des familles par le passé parce qu'ils voulaient offrir une deuxième langue à leurs enfants, dit-elle.

Marie-Chantal Gallichand Czich dans son jardin.

Marie-Chantal Gallichand Czich a hâte d'enfin voir des services éducatifs en français dans sa région.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

Déjà une victoire

Selon Statistique Canada et Alberta Education, près de 300 francophones et 75 enfants titulaires du statut d'ayant droit habitent dans cette région.

Erwan Goasdoué, président du Conseil scolaire FrancoSud, ne se fixe pas d'objectif pour septembre. L'école qui ouvre sera déjà une victoire. On n'était pas présent dans la région. L'école francophone la plus proche est à Lethbridge, rappelle-t-il.

À terme, l'espoir de tous est de voir grandir l'établissement afin d'accueillir des élèves jusqu'à la 12e année. Tout dépend des effectifs et du nombre d'enfants. Deux postes sont déjà affichés sur le site de FrancoSud.

La décision de la Cour suprême en Colombie-Britannique a joué en faveur de cette ouverture. Le jugement a effacé ce parapluie derrière lequel le gouvernement provincial pouvait refuser de financer certaines écoles avec peu d'élèves, avoue Erwan Goasdoué.

Angèle Mews dans la rue.

Angèle Mews compte inscrire ses deux jeunes enfants.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

C'est un atout d'être bilingue

Angèle Mews, originaire de l'Ontario, a déjà inscrit sa fille. 'Ma famille s'est toujours battue pour la francophonie. C'est un atout d'être bilingue. Mes enfants auront une chance d'avoir mon héritage francophone et l'école va aider ça, dit la mère qui espère voir le plus de parents possible inscrire leurs enfants.

Un transport scolaire sera mis en place gratuitement, matin et soir. Les inscriptions peuvent être faites sur le site du Conseil scolaire FrancoSud (Nouvelle fenêtre).

Cette école sera la 15e du Conseil scolaire FrancoSud qui offre une éducation francophone à près de 3600 élèves.

Avec les informations d'Evelyne Asselin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !