•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme d'Ottawa accusé d’avoir tué sa femme et blessé sa fille

Portrait de l'homme.

Hamid Ayoub, 54 ans, a été accusé de meurtre au premier degré et de tentative de meurtre, mercredi.

Photo : Service de Police d'Ottawa

Radio-Canada

Hamid Ayoub, 54 ans, aurait poignardé sa femme et sa fille, mardi soir.

Un homme d’Ottawa a été accusé de meurtre au premier degré et de tentative de meurtre, mercredi.

L’homme aurait mortellement poignardé une femme, dans le pâté de maisons des 1800 du chemin Baseline, et en aurait grièvement blessé une autre. La vie de cette dernière ne serait toutefois pas en danger, selon ce qu’explique le Service de police d’Ottawa, par voie de communiqué.

Ruban jaune de la police près de l'entrée d'un édifice à logement d'Ottawa.

La police a bouclé cette zone près du pâté de maisons 1800 du chemin Baseline à Ottawa alors qu'elle enquêtait sur une attaque à l'arme blanche, mardi soir.

Photo : Radio-Canada / Joe Tunney

La défunte a été identifiée comme étant Hanadi Mohammed, âgée de 50 ans et d’Ottawa. Son décès a été constaté à l’hôpital.

Selon les informations obtenues par CBC News, la police croit qu’il s'agirait d’un cas de violence conjugale, puisque les deux victimes sont la femme et la fille d’âge adulte de M. Ayoub.

La police d’Ottawa n'a toutefois pas encore confirmé cette information.

Le drame s’est déroulé mardi soir.

Juste avant 19 h, des policiers d'Ottawa sont intervenus sur les lieux de l'attaque dans une maison en rangée au 1814, chemin Baseline, près du Collège Algonquin.

Selon des sources, M. Ayoub se serait garé en face de la maison de ville, dans le stationnement d'un dépanneur. Ce stationnement fait toujours partie d'une deuxième scène de crime visée par l'enquête de la police.

Une voiture de police derrière un ruban jaune, le jour.

Des policiers d'Ottawa ont bloqué le stationnement d'un dépanneur où, selon eux, le suspect s'était garé avant de passer à l'acte.

Photo : Radio-Canada / Joe Tunney

À 21 h 30, la police a publié des images de l'homme et a averti le public qu'il était considéré comme armé. Peu de temps après, la police a arrêté le suspect.

Prochaine comparution le 23 juin

M. Ayoub a brièvement comparu devant la cour, mercredi après-midi, par vidéoconférence, depuis sa cellule du poste de police d’Ottawa, sur la rue Elgin. Il lui a été ordonné de ne pas contacter une liste de témoins dans ce dossier, y compris ses deux enfants.

L’accusé est représenté par les avocats Omar Abou El Hassan et Leo Russomanno, qui ont refusé de commenter les accusations portées contre leur client.

M. Ayoub n’a pas de casier judiciaire en Ontario.

Sa prochaine comparution devant la cour est fixée au 23 juin.

La police veut que toute personne ayant des informations dans cette affaire appelle l'unité des homicides au 613-236-1222, poste 5493.

Avec les informations de Shaamini Yogaretnam

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.