•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joie et soulagement alors que les frontières du N.-B. sont partiellement ouvertes

Poste de contrôle et voitures.

La circulation était fluide du côté Néo-Brunswickois après l'ouverture des frontières, mercredi en début de journée.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Radio-Canada

Les frontières du Nouveau-Brunswick sont un peu moins étanches mercredi matin. Les résidents des MRC d’Avignon et de Témiscouata au Québec ont pu recommencer à circuler plus librement au Nouveau-Brunswick, et vice-versa.

Même s'ils ont besoin d’une autorisation de voyage, plusieurs personnes ont traversé la frontière entre le Québec et le Nouveau-Brunswick mercredi matin.

À partir de minuit, dans la nuit de mercredi à jeudi, les résidents de ces deux MRC pourront venir au Nouveau-Brunswick sans devoir enregistrer leur voyage. Ces nouveaux allègements ont été annoncés mercredi après-midi.

Mercredi matin, des gens rencontrés au hasard étaient joyeux et soulagés de pouvoir traverser la frontière.

Poste de contrôle et voitures.

Plusieurs voyageurs ont traversé la frontière à Edmundston à l'ouverture de la bulle entre le Nouveau-Brunswick et les MRC d'Avignon et de Témiscouata au Québec.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

Ça fait du bien de pouvoir retourner à la maison et d'aller magasiner comme les autres. [...] Ça va aider à l’économie je pense, affirme une automobiliste.

Ah! Je me sens revivre! Ma parenté est au Québec. C’est la première fois que je viens au Québec depuis presque deux ans et je suis très contente, ajoute une autre qui se dirigeait vers Dégelis.

C’est un soulagement aussi pour Luc Couturier, propriétaire du Café Chez Wes et président de la Chambre de commerce régionale de Campbellton.

Un homme devant un commerce.

Luc Couturier travaille au Café Chez Wes en plus d'être membre du conseil d'administration de la Chambre de commerce régionale de Campbellton.

Photo : Radio-Canada

C’est un début, c’est une bonne nouvelle c’est certain, croit-il.

Ça faisait plus d'une semaine qu’on attendait cette nouvelle. Les gens sont contents, ils avaient hâte que ça arrive pour pouvoir voyager. Certains avaient même demandé leur passe pour traverser le pont [...] et ils étaient prêts, ajoute-t-il.

On voyait un peu de lumière au bout du tunnel...au bout du pont. Ça a été une année difficile pour les familles et les entreprises.

Une citation de :Luc Couturier, propriétaire du Café Chez Wes et président de la Chambre de commerce régionale de Campbellton

Si les Insulaires, les Terre-Neuviens et les Néo-Écossais du comté de Cumberland peuvent venir au Nouveau-Brunswick, l’inverse n’est pas encore vrai. Il faudra attendre encore quelques jours pour que ces provinces accueillent les Néo-Brunswickois sans qu’ils aient à s’y isoler à leur arrivée.

Des travailleurs soulagés

Les allègements des restrictions encouragent aussi des travailleurs comme Sébastien Lagacé. Le camionneur s’est plié de bon gré aux exigences d’isolement et de dépistage, mais il est content d’avoir retrouvé sa liberté.

Le camionneur néo-brunswickois Sébastien Lagacé.

Le camionneur néo-brunswickois Sébastien Lagacé est heureux de l'allègement des restrictions.

Photo : Radio-Canada

En effet, il n’aura plus besoin de s’isoler au retour de chacun de ses voyages, lui qui traverse la frontière avec les États-Unis de deux à trois fois par semaine.

C’est gros là! Je m’ennuie de ma fille et j’ai hâte d’aller la chercher et la voir, indique celui qui n’a pas hésité à recevoir ses deux doses du vaccin anti-COVID-19.

Je respectais ça, c’était un petit peu tannant, mais on se dit: si c’est ça que ça prenait pour venir où on est maintenant, ça valait la peine de le faire.

Une citation de :Sébastien Lagacé, camionneur

Avec les informations de l'émission La Matinale et de Bernard Lebel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !