•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d’un adolescent : des mesures mises en place à l’école secondaire de Saint-Tite

Les pieds d'élèves dans une classe.

Archives

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

L’adolescent de 17 ans mort dans un accident de la route lundi avant-midi fréquentait l’École secondaire Paul-Le Jeune, à Saint-Tite. Des mesures ont été prises pour aider les jeunes à traverser cette épreuve qui survient en fin d’année scolaire.

Les examens des 68 élèves de 5e secondaire de cette école ont été annulés. Il n’y avait pas d'examens du ministère de l'Éducation cette année en raison de la pandémie, mais il leur restait cinq tests à passer.

Le Centre de services scolaire de l’Énergie estime que les enseignants ont suffisamment de connaissances du progrès des élèves pour porter un jugement professionnel éclairé.

En début de semaine, des professionnels du centre de services scolaire et du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) se sont rendus à l’école pour apporter du soutien aux jeunes.

Le psychologue de l’école et d’autres ressources sont toujours à la disposition des élèves endeuillés. L'hommage aux finissants qui avait déjà été planifié aura lieu tel que prévu.

La cause de l'accident toujours inconnue

L’adolescent qui habitait à Saint-Tite est mort après un accident survenu sur la route 159. Le conducteur de la voiture où il prenait place a perdu la maîtrise de son véhicule au moment d’effectuer une manœuvre de demi-tour et a terminé sa course dans le fossé.

Il y avait quatre personnes dans la voiture. On ne craint pas pour la vie des trois autres occupants.

La Sûreté du Québec (SQ) affirme que la cause de l’accident est toujours sous enquête. La thèse criminelle n’est pas privilégiée en ce moment.

Une expertise mécanique sera effectuée sur le véhicule et les agents de la SQ continuent de rencontrer des témoins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !