•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forêts anciennes : nouvelles arrestations à Fairy Creek, sur l’île de Vancouver

Le moratoire annoncé par la province est insuffisant, croient les manifestants.

« Pas d'arbres, pas de futur », est-il écrit sur un panneau de bois.

Le bassin versant de Fairy Creek est l'une des dernières forêts anciennes encore intactes dans le sud de l'île de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Keiran Oudshoorn

Radio-Canada

Cinq nouvelles personnes ont été arrêtées à Fairy Creek mardi, ce qui porte le total à 234 depuis la mise en application par la Gendarmerie royale du Canada de l'injonction empêchant l'obstruction des activités forestières dans cette région de l'île de Vancouver.

Malgré les arrestations, des centaines de militants continuent d’occuper des campements près de Port Renfrew, où ils tentent de freiner l'exploitation des forêts anciennes.

Où étiez-vous quand le dernier des géants est tombé?, écrit le groupe de protestataires dans une publication sur Instagram dénonçant les récentes arrestations.

Des policiers tenant des outils entourent une personne couchée au sol.

La semaine dernière, les policiers ont dû recourir à l'utilisation d'un marteau-piqueur pour extraire du sol des militants opposés à l'abattage des forêts anciennes.

Photo : Radio-Canada / Michael McArthur

Des coupes forestières reportées

Sous pression des Premières Nations Huu-ay-aht, Ditidaht et Pacheedaht, la Colombie-Britannique a suspendu les coupes de forêts anciennes dans le bassin versant de Fairy Creek et dans la vallée centrale Walbran durant deux ans.

Le moratoire annoncé par la province est insuffisant, croient les manifestants, parce qu'il ne couvre pas l'ensemble des régions qu'ils tentent de protéger contre l'exploitation forestière.

L'abattage d'arbres anciens, dont certains existent depuis 800 ans ou plus, fait face à de fortes critiques, puisqu'il nuit à la biodiversité de la Colombie-Britannique et à sa capacité à faire face aux changements climatiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !