•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Normand Beaudoin souhaite redevenir maire de La Tuque

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin

L'ancien maire de La Tuque, Normand Beaudoin (Archives)

Photo : Radio-Canada

Un quatrième candidat à la mairie de La Tuque se manifeste en vue des élections de novembre prochain. Il s’agit de Normand Beaudoin qui espère retourner à ce poste qu’il a déjà occupé durant huit ans, soit de 2009 à 2017.

L’ancien maire de La Tuque croit que son expérience et ses connaissances peuvent encore servir.Je crois que mes services pourraient être utiles pour la Ville de La Tuque, pour redorer ce qu’est La Tuque et il va falloir travailler économiquement pour revenir comme on était avant, a-t-il déclaré en entrevue à l’émission Toujours le matin.

Ça fait plus de 48 ans que j’habite à La Tuque, je connais très bien le territoire, je connais les enjeux économiques et les enjeux psychologiques aussi, a-t-il indiqué, en faisant référence au fait que la ville est située loin des grands centres urbains.

Il faut se prendre en main et pour cela, ça prend quelqu’un d’expérience et quelqu’un qui veut travailler avec le respect de tout le monde.

Une citation de :Normand Beaudoin, ancien maire de La Tuque

Normand Beaudoin n’a pas voulu se prononcer sur le climat qui règne à la Ville de La Tuque.

Le comportement de Pierre-David Tremblay fait l’objet de critiques, un conseiller municipal a été écarté des séances de travail et des employés municipaux dénoncent un climat de tension à l’Hôtel de Ville.

Les autres aspirants candidats à la mairie de La Tuque sont l’actuel maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, l’ancien maire de Saint-Pierre-les-Becquets, Yves Tousignant et le conseiller municipal de La Tuque, Luc Martel.

Un blâme de la Commission municipale du Québec

En 2017, Normand Beaudoin a fait l’objet d’une plainte pour une facture de 89 $. C’est le conseiller Luc Martel, qui compte aussi briguer la mairie de La Tuque, qui avait contacté la Commission municipale du Québec (CMQ) à ce sujet.

La CMQ a conclu que M. Beaudoin avait commis un manquement au Code d'éthique et de déontologie en utilisant les ressources financières de la Ville à des fins autres que les activités liées à l'exercice de ses fonctions .

Il a dû rembourser une somme de 51,57 $.

Normand Beaudoin avait décidé de ne pas solliciter un troisième mandat comme maire, notamment en raison de maladie dans sa famille, a-t-il rappelé au micro de Toujours le matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !