•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’argent pour les infrastructures de loisirs et sportives des petites municipalités

Une femme portant des lunettes.

La ministre déléguée à l'Éducation Isabelle Charest a annoncé un programme de subventions pour les petites municipalités (archives).

Photo : The Canadian Press / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Québec débloque 10 millions de dollars pour des projets d'infrastructures sportives et récréatives.

Ce programme vise les municipalités de moins de 10 000 habitants.

La ministre déléguée à l'Éducation et au Sport, Isabelle Charest, était de passage à Saint-Denis-de-Brompton pour faire cette annonce. 

Nous voulons cibler cette petite municipalité pour donner un service de proximité. Dans ma tournée du Québec, j'ai constaté que les plus petites municipalités se sentaient plus démunies parce qu’elles ne pouvaient avoir les infrastructures pour retenir leurs citoyens. Une des façons de garder les citoyens passe beaucoup par des activités en saines habitudes de vie avec des infrastructures sportives et en loisirs.

Une citation de :Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et au Sport du Québec

Les infrastructures de petite envergure, comme les modules de jeux, les modules d'entraînement extérieurs, les jeux d'eau et les patinoires extérieures sont visés par ces subventions.

Ce sont des infrastructures pour répondre aux besoins des municipalités et des organisations. Nous voulons garder un service de proximité. Nous voulons que les gens aient accès aux infrastructures. Si elles sont à proximité, il y a plus de chance que les gens les utilisent, mentionne la ministre déléguée à l’Éducation et au Sport et députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest.

Les municipalités et organismes qui ont des projets sont appelés à envoyer une demande de subvention jusqu'au 20 août prochain.

L'aide du gouvernement peut atteindre jusqu’à 100 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !