•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La présence de toxines d'algues bleu-vert dans un lac de la Nouvelle-Écosse confirmée

Le lac.

Les autorités ont lancé une alerte la semaine dernière recommandant au public de ne pas toucher aux eaux du lac Grand dans la région d'Halifax et de East Hants jusqu'à nouvel ordre. La présence de toxines d'algues bleu-vert y est maintenant confirmée.

Photo : CBC/Paul Palmeter

La Presse canadienne

Des tests ont confirmé que des toxines d'algues bleu-vert sont présentes dans un lac au nord d'Halifax où deux golden retrievers sont morts et une personne est tombée malade la semaine dernière.

Julie Towers, la sous-ministre du ministère de l'Environnement de la province, a annoncé mardi que les échantillons prélevés vendredi et envoyés au Conseil national de recherches sont confirmés comme des toxines provenant d'une prolifération d'algues dans le lac Grand.

En conséquence, des centaines de personnes vivant autour du lac à environ 30 kilomètres au nord du centre-ville d'Halifax ne devraient pas toucher ou boire l'eau du lac, dit-elle.

Les responsables attendent les résultats qui indiqueraient s'il y a d'autres contaminants potentiellement nocifs dans le plan d'eau de 1800 hectares.

Un vétérinaire a déclaré à La Presse canadienne le week-end dernier que les symptômes des chiens correspondaient à une exposition aux toxines nocives des algues bleu-vert.

Les risques pour la santé

Les algues bleu-vert produisent des toxines qui peuvent être dommageables pour la santé des humains et des animaux. Les chiens peuvent développer des éruptions cutanées légères ou souffrir d'une défaillance organique et mourir. Chez l'homme, l'exposition à des niveaux élevés d'algues et de leurs toxines peut provoquer des diarrhées, des nausées ou des vomissements, ainsi que des réactions allergiques ou des difficultés respiratoires.

Les résidents habitant autour du lac doivent être de plus en plus attentifs à la présence des algues, a conseillé Mme Towers.

Maintenant que nous savons que c'est dans le lac, il y a de fortes chances qu'il y ait d'autres proliférations. Il pourrait y avoir des toxines. Idéalement, les gens éviteront l'eau pour le moment, a-t-elle expliqué lors d'une conférence de presse.

Des algues bleu-vert dans une main.

Les algues bleu-vert produisent des toxines qui peuvent être dommageables pour la santé des humains et des animaux (archives).

Photo : Gracieuseté de l'Université d'Alberta

Il est extrêmement difficile de traiter les chiens qui ingèrent les algues, a exposé en entrevue la vétérinaire Juanita Ashton. Elle a également mentionné qu'il était important d'avoir l'oeil sur une écume de couleur verte fluo sur les lacs et les étangs, particulièrement pendant une vague de chaleur. Les algues peuvent être vues flottant à la surface ou suspendues dans l'eau.

Leur couleur peut aussi varier entre le turquoise, le vert olive et même le rouge selon le site web du ministère de l'Environnement de la Nouvelle-Écosse.

Le ministère de l'Environnement a aussi prié les gens ayant des puits de 30 mètres et moins et localisés à 60 mètres ou moins du lac de ne pas utiliser cette eau jusqu'à nouvel ordre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !