•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Sudbury approuve un centre de consommation supervisée temporaire

Un panier contenant de l'équipement pour une injection supervisée.

Le conseil municipal avait le choix entre deux emplacements pour un centre d'injection supervisée temporaire. (Archives)

Photo : CBC/Michael McArthur

Le conseil municipal du Grand Sudbury a adopté une résolution mardi soir pour permettre au bureau de santé publique de demander à Santé Canada l’ouverture d’un centre temporaire de consommation supervisée, en attendant l’approbation d’un centre permanent.

L’emplacement privilégié est un terrain vague sur la rue Energy Court, près de la rue Lorne.

La rue Energy Court, à Sudbury.

Le centre temporaire serait installé au bout de cette rue, à côté d'un stationnement municipal.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Le nombre d’emplacements possible est limité, notamment car le site de consommation supervisé ne doit pas être trop proche d’une école ou d’une garderie.

Un seul autre terrain au centre-ville répondait aux critères de Santé Canada, soit la partie est du stationnement du Canadien Pacifique (CP), sur la rue Elgin.

La résolution prévoit que les coûts d’installation seront pris à même la réserve de stabilisation du taux d'imposition, jusqu’à un maximum de 800 000 $.

Selon le plan présenté au conseil municipal, trois roulottes seront installées sur le terrain et les services seraient gérés par le Réseau Access Network.

L'adoption de la résolution était nécessaire pour déposer la demande d’exemption d’urgence.

Selon le personnel de la Ville, la demande pourrait prendre deux mois avant d’être étudiée par le gouvernement fédéral.

Un rapport publié récemment montrait que la région de Sudbury avait enregistréle plus grand nombre de surdoses mortelles par 100 000 habitants en 2020, parmi toutes les circonscriptions sanitaires de l’Ontario.

Débat sur l’emplacement

Si le terrain de stationnement du CP était privilégié par le comité de la stratégie antidrogue de Sudbury, le personnel administratif de la Ville estime que le site de la rue Energy Court présente plus d’avantages.

Il est notamment plus facile à relier au système d’aqueduc et d’égouts et le centre de consommation supervisée temporaire ne réduira pas le nombre de stationnements disponibles au centre-ville.

Le conseiller Robert Kirwan a proposé un amendement pour choisir le stationnement du CP pour le centre temporaire, notamment en raison de la proximité du Centre du samaritain.

L'extérieur du Centre du samaritain.

Le Centre du samaritain à Sudbury offre ses services aux moins fortunés de Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Didier Pilon

Il soutient que les vies sauvées valent plus que les 25 espaces de stationnement qui seraient perdus en installant un site, même temporaire, sur la rue Elgin.

L’amendement a été rejeté par 11 des 13 membres du conseil municipal.

Le conseiller Fern Cormier, qui représente le quartier où se trouvent les deux terrains étudiés, a fait remarquer que les deux sites présentaient des avantages.

Le conseil Geoff McCausland, qui a plutôt proposé un amendement recommandant le terrain sur la rue Energy Court, a souligné la possibilité d’installer un espace vert sur le site.

Il a aussi indiqué que le terrain est déjà fréquenté par plusieurs personnes vulnérables et que des organismes communautaires ont l’habitude de s’y rendre pour offrir des services.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !