•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Franco 150 : le tournage dans les communautés francophones du Manitoba a commencé

Mona Lavallée devant l'équipe de tournage qui la filme.

L'équipe de tournage associée au projet de Franco 150 donne la parole à Mona Lavallée, résidente de Saint-Jean-Baptiste, pour parler de sa communauté.

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Alexia Bille

L’organisme Franco 150, créé pour la célébration des 150 ans du Manitoba en 2020, a commencé sa tournée dans une dizaine de villages bilingues de la province pour filmer des vidéos célébrant ces communautés.

L’équipe de tournage associée au projet (en collaboration avec les Productions Rivard) produira des vidéos commémoratives, des capsules humoristiques, ainsi que des émissions spéciales diffusées sur les ondes de Radio-Canada. Les vidéos seront présentées au mois d’octobre prochain.

Mona Lavallée, résidente de Saint-Jean-Baptiste, a participé à l’un de ces tournages. Une expérience qui lui permet de reprendre contact avec la communauté.

Avec les restrictions liées à la pandémie, c’était difficile de garder contact avec nos concitoyens. Par exemple, le club social pour les aînés s’est arrêté, car les personnes âgées sont les plus affectées, explique Mme Lavallée.

Elle explique avoir utilisé les réseaux sociaux, et la technologie pour tenter de faire perdurer sa relation avec la communauté. Mais la pandémie n’est pas le seul élément qui l’a éloignée de ses voisins. Il y a peut-être des gens qui sont arrivés il y a quelques années, mais étant à la retraite, j’ai moins l'occasion de les rencontrer, ajoute Mona Lavallée.

Alors le projet de vidéo auquel elle participe est une bonne façon pour elle de faire découvrir sa communauté aux nouveaux arrivants.

Il permet aussi, tout comme les panneaux explicatifs dispersés dans le village, de transmettre l’histoire de Saint-Jean-Baptiste. Beaucoup de personnes âgées qui racontaient ces histoires-là ne sont plus parmi nous. Alors ça permet de donner une idée aux nouveaux résidents de ce qui a fait le début de notre communauté, partage Mme Lavallée.

Elle espère que bientôt le village de plus de 500 personnes pourra se réunir pour rencontrer ses voisins et célébrer la communauté. Ce serait le fun de fermer des rues et faire une fête ! On n’a pas pu célébrer les 150 ans du Manitoba [à cause de la pandémie] et on ne sait pas quand on va pouvoir organiser une autre fête, mais on espère que ça sera bientôt, s’enthousiasme Mona Lavallée.

En attendant de pouvoir se retrouver et profiter d'événements festifs, Mme Lavallée est reconnaissante d’avoir pu prendre part au projet de vidéo et pouvoir représenter sa communauté.

Ça fait chaud au cœur de faire partie de notre histoire. Je suis fière d’avoir été impliquée et je suis heureuse d’avoir eu la chance de parler de notre communauté !

Avec les informations de Charles-Étienne Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !