•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec la fin des tournages, place au déménagement pour les décors de Barkskins

Un bâtiment d'époque sur la rive du Saguenay.

Le Site de la Nouvelle-France est situé sur les rives du Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada

Maintenant que les tournages à Québec sont terminés, les décors de la série Barkskins pourront déménager au Site de la Nouvelle-France à Saint-Félix-d'Otis.

Construits au coût de 4 M$ près de Québec, ces décors de cinéma ont d'abord été utilisés par la série Barkskins, campée au 17e siècle, de la chaîne National Geographic et pour le film Poudre noire de William Cantin, dont le tournage vient de se terminer.

Ainsi, il y aura des travaux majeurs cette année au Site de la Nouvelle-France de Saint-Félix-d'Otis, fermé depuis deux ans en raison de la pandémie. Le site touristique procédera à l'installation des 13 bâtiments qu'il vient d'acquérir au coût de 800 000 $. La réouverture devrait avoir lieu en 2022.

Les bâtiments qu'on a achetés, on me dit que c'est identique au site de la Robe noire. C'était le même village où à peu près, a raconté Éric Tremblay, le président de la Société touristique de L'Anse-à-la-Croix qui gère l'endroit. Le Site de la Nouvelle-France avait été lancé à l'époque avec les décors du film Robe noire, sorti en 1991.

Des comédiens en costume d'époque marche sur le plate de tournage.

Le tournage de Poudre noire s'est déroulé dans le décor de la série américaine Barkskins à Saint-Gabriel-de-Valcartier.

Photo : Radio-Canada / Tanya Beaumont

Il est donc prévu d'aménager l'église, le bâtiment des ursulines et une auberge pour recréer un village autour de l'actuelle maison de Champlain. C'est fait aussi fort qu'une bâtisse neuve, mais c'est en panneaux. Puis l'église, je pense que c'est aussi haut qu'ici, ça a 16 ou 18 pieds de haut, a présenté Éric Tremblay.

Le budget du déménagement sera sera puisé à même un projet totalisant 1,5 M$ subventionné aux deux tiers par Québec et Ottawa. Le Site de la Nouvelle France, il y a déjà eu entre 40 et 50 000 visiteurs. Je ne vise pas ça, mais là les dernières années, on en avait 4000 et 5000, incluant les croisiéristes puis les visites scolaires, a chiffré Éric Tremblay.

Avec les sommes restantes, la Société prévoit remplacer la toile du théâtre et restaurer les bâtiments qui seront conservés. Le nouveau village pourrait attirer d'autres productions cinématographiques. On a déjà des gens qui nous ont approchés. Puis on parle d'une location de six mois pour faire un film qui peut se louer entre 500 000 $ et 1 M$, avec un site de cette envergure, a-t-il calculé.

D'après un reportage de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !