•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

28 personnalités du N.-B. réclament le maintien des services de santé en français

Logo du bilinguisme

Les signataires sont issus des secteurs politiques, universitaires et communautaires.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un groupe de citoyens du Nouveau-Brunswick exhorte le premier ministre Blaine Higgs de clarifier sa position sur d’éventuelles fusions de services en santé.

Issues des secteurs politiques, universitaires et communautaires, ces 28 personnes ont signé une lettre ouverte sur cet enjeu, adressée à Blaine Higgs.

Dans la foulée des déclarations récentes de divers intervenants au sujet des soins de santé au Nouveau-Brunswick, nous avons plusieurs préoccupations et inquiétudes quant aux allusions de fusion de services et de réseaux de santé, peut-on lire dans la lettre.

L’ancienne ministre libérale Aldéa Landry, qui a notamment été vice-première ministre dans le gouvernement libéral de Frank McKenna, est l’une des signataires.

Aldéa Landry

Aldéa Landry, ancienne vice-première ministre au gouvernement libéral de Frank McKenna (archives).

Photo : Radio-Canada / CBC/Brian Chisholm

Les services de santé en français c’est absolument non négociable, déclare-t-elle.

Aldéa Landry souhaite une garantie sans équivoque de la part de Blaine Higgs pour que les droits et acquis linguistiques des francophones de la province soient respectés.

Grande inquiétude

La situation crée beaucoup d'inquiétude, tant chez d’anciens ministres libéraux que conservateurs.

Elvy Robichaud, qui était ministre dans le gouvernement progressiste-conservateur de Bernard Lord, n’est pas rassuré par les promesses des ministres Daniel Allain et Dorothy Shephard.

Elvy Robichaud en entrevue en février 2020.

L'ancien député de Tracadie-Sheila, Elvy Robichaud, a été ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick de 2001 à 2006. Cette photo a été prise lors d'une entrevue en 2020.

Photo : Radio-Canada / René Godin

En politique, les ministres peuvent faire des déclarations, mais, habituellement, le premier ministre a préséance sur ses ministres, donc ce qu’on veut c’est que la position du premier ministre soit claire, dit-il.

Selon Elvy Robichaud, cela rassurerait la population francophone du Nouveau-Brunswick.

Il croit également que le droit des francophones à gérer leurs institutions doit être respecté par le gouvernement provincial.

C’est un facteur extrêmement important, précise Elvy Robichaud. [Que] la population francophone du Nouveau-Brunswick ait mainmise sur les décisions qui touchent non seulement leur santé personnelle, mais l’administration du système en général.

Une province bilingue

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, devant des drapeaux, le 9 juin 2021.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, le 9 juin 2021.

Photo : Radio-Canada

L’inquiétude des 28 signataires vient également de l’approche de Blaine Higgs sur la question plus générale des langues officielles.

Elvy Robichaud qualifie les positions de Blaine Higgs sur les langues officielles d’un peu mitigées.

La mairesse de Rogersville, Pierrette Robichaud, dit pour sa part que la population n’accorde plus sa confiance au premier ministre et au Réseau de santé Vitalité depuis leur tentative avortée de fermer les urgences la nuit dans certains petits hôpitaux.

Le premier ministre pourrait nous affirmer qu’il n’y aura pas de fusion au niveau de Vitalité, et peut-être rebâtir une confiance auprès des citoyens dans tout le système de santé.

Une citation de :Pierrette Robichaud, mairesse de Rogersville

De son côté, Blaine Higgs répète qu’il y aura toujours un réseau d’hôpitaux francophone et un autre anglophone.

Interrogé sur la possible fusion de services, il a toutefois estimé qu’on ne doit pas ériger de barrières à ce qui peut être fait.

Les 28 signataires de la lettre sont Gilles Beaulieu, Annie Francoeur, Jean-Claude Basque, Jean-Luc Bélanger, Armand Caron, Gérald Clavette, Hector Cormier, Dr Luc Cormier, Frederick Dion, Roger Doiron, Michel Doucet, Danielle Dugas, Jeanne d’Arc Gaudet, Aldéa Landry, Jean Lanteigne, Marcel Larocque, Denis Losier, Dr Marcel Mallet, Rosella Melanson, Jean-Marie Nadeau, Jean-Pierre Ouellet, Bernard Richard, Elvy Robichaud, Pierrette Robichaud, Jean-Claude Savoie, Jean-Guy Vienneau, Jeannot Volpé et Rino Volpé.

D’après le reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !