•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hébergement nouveau genre à Wemotaci

Les unités d'hébergement « coolbox » sont le coup de cœur du directeur général de la Corporation de développement économique Nikanik, Adam Jourdain.

Chalet-conteneur de l'entreprise Coolbox dans une forêt enneigée.

Chalet-conteneur de l'entreprise Coolbox vu de l'extérieur.

Photo : Gracieuseté de la Corporation de développement économique Nikanik

Élyse Allard

Wemotaci offrira dès l’automne 10 unités d’hébergement nouveau genre pour la clientèle d’affaires et les touristes qui se rendront dans la communauté atikamekw de quelque 1200 habitants.

L’annonce a été faite mardi par le Conseil des Atikamekw de Wemotaci et la Corporation de développement économique Nikanik. C’est l’entreprise Coolbox, basée à Saint-Prime, au Lac-Saint-Jean, qui a obtenu le contrat de bâtir 10 chalets-conteneurs quatre saisons pour la communauté. Coolbox est déjà bien établie sur des sites d’entreprises récréotouristiques de partout en province, comme la station de ski Le Valinouët, le Parc Safari ou l’Auberge du Lac Taureau.

Coolbox entourée d'un barbecue, d'une table à pique-nique et d'un parasol.

Aménagement entourant une coolbox, comprenant un barbecue, une table à pique-nique et un parasol.

Photo : Gracieuseté de la Corporation de développement économique Nikanik

L’objectif est d’offrir un hébergement confortable pour ceux qui se rendent à Wemotaci, soit pour affaires, soit pour tout simplement découvrir la communauté atikamekw située à 115 km au nord-ouest de La Tuque. 

Jusqu’à ce jour, seule l'entreprise Services forestiers Atikamekw Aski peut héberger les personnes qui ne résident pas à Wemotaci. Selon le directeur général de la Corporation Nikanik, Adam Jourdain, cette option ne convient pas à tous. Quand on a des rencontres, c’est difficile de faire loger nos consultants, parce que ce n’est pas tout le monde qui veut dormir dans un camp forestier, explique-t-il.

L’idée première de la Corporation de développement économique Nikanik était de construire une auberge de 22 chambres sur le territoire de la communauté. Or, avec la flambée du prix du bois d'œuvre, ce projet a été reporté à l’automne 2022. D’ici là, 10 coolbox permettront bientôt d’héberger jusqu’à 60 visiteurs, chaque unité pouvant accueillir entre 2 et 6 personnes.

Vue intérieure d'une coolbox, avec des lits superposés, une table à manger et un divan.

Vue intérieure d'une coolbox.

Photo : Gracieuseté de la Corporation de développement économique Nikanik

Ces deux projets d'hébergement font partie du plan de relance économique de la communauté, qui prévoit la création de 144 emplois.

Chaque fois qu’un nouveau projet économique voit le jour, c’est l’ensemble de la communauté qui profite des retombées.

Une citation de :François Néashit, chef du Conseil des Atikamekw de Wemotaci

La construction de ces 10 coolbox à Wemotaci est d’une valeur totale d’un million de dollars, ce qui inclut la préparation du terrain situé près des principaux services de la communauté, tels que l’épicerie, la station-service ou les locaux du conseil.

Ce projet est le fruit d’un partenariat économique entre le Conseil des Atikamekw de Wemotaci, l’Autorité financière des Premières Nations, le Programme de développement des entreprises autochtones de la Société de crédit commercial autochtone et le Fonds d’initiative autochtones III du gouvernement du Québec.

Cuisine et salle à manger d'une coolbox, avec un réfrigérateur, un comptoir, un évier, des armoires, un divan et une table à manger.

Cuisine et salle à manger d'une coolbox.

Photo : Gracieuseté de la Corporation de développement économique Nikanik

Une histoire d'amour avec les coolbox

Adam Jourdain admet candidement que l’idée de bâtir ces chalets-conteneurs à Wemotaci lui vient de son épouse. C’est ma femme qui m’a fait allumer, parce que je suis allé skier au mont Édouard. Elle m’a dit : "Regarde ça, c’est comme des roulottes!" Je lui ai répondu : "Wow! C’est peut-être ce dont on a besoin!", raconte le directeur.

Les derniers détails du contrat avec la compagnie d’hébergement jeannoise ont été réglés il y a deux semaines à peine. Le directeur général de la Corporation Nikanik se réjouit d’ailleurs de faire affaire avec une entreprise du Lac-Saint-Jean, région voisine de la Haute-Mauricie. On a eu une rencontre et on est tombé en amour avec ces coolbox-là. Ça s’est fait super rapidement, affirme Adam Jourdain.

Adam Jourdain dans le studio radio d'ICI Mauricie-Centre-du-Québec.

Adam Jourdain, directeur général de la Corporation de développement économique Nikanik de Wemotaci.

Photo : Radio-Canada

Il invite d’ailleurs les curieux à visiter dès septembre le site Internet de la Corporation de développement économique Niganik, où il sera possible de réserver les unités d’hébergement coolbox. Adam Jourdain pense notamment aux chasseurs, aux pêcheurs et aux amateurs de plein air, qui pourraient vouloir séjourner à Wemotaci même si l’offre touristique y est encore embryonnaire pour le moment. La communauté atikamekw est accessible par la route ou en train.

Table à manger devant des fenêtres dans le chalet-conteneur de l'entreprise Coolbox.

Le coin de la table à manger du chalet-conteneur de l'entreprise Coolbox.

Photo : Gracieuseté de la Corporation de développement économique Nikanik

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !