•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ensemencement de truites pour pouvoir pêcher, en ville, à Baie-Comeau

Des truites dans un récipient.

Les truites sont âgées d'environ un an et mesurent entre 23 et 28 cm au moment où elles sont lâchées à l'eau.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Près de 2000 truites ont été déversées lundi dans divers plans d'eau des environs de Baie-Comeau, pour permettre aux résidents de la municipalité de pêcher directement en ville.

Cet ensemencement est une initiative de l'Association des chasseurs et pêcheurs Manic-Outardes, qui ont réparti les truites dans la rivière Amédée ,qui traverse Baie-Comeau, ainsi que dans les lacs aux Canards, Provencher, Leven et Bernard.

Des quais avaient d'ailleurs été installés l'année dernière à ces différents plans d'eau pour permettre à ceux qui n'ont pas d'embarcations nautiques de pêcher.

Deux hommes transportent un grand récipient rempli de truites sur un quai.

André Boulianne (à droite) est le président de l'Association des chasseurs et pêcheurs Manic-Outardes.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Le but de tout ça, c'est pour la relève, pour les jeunes, surtout ici dans la ville de Baie-Comeau, soutient André Boulianne, le président de l'Association des chasseurs et pêcheurs Manic-Outardes.

Les jeunes, les moins jeunes, ils peuvent partir de chez eux, en vélo, à pied, puis aller à la pêche, c'est public, c'est ouvert à tout le monde.

Une citation de :André Boulianne, président de l'Association des chasseurs et pêcheurs Manic-Outardes

Ces truites, âgées d'environ un an et mesurant entre 23 et 28 cm, proviennent d'Acquaculture l'Indigène à Longue-Rive.

Un homme met à l'aide d'un filet plusieurs truites dans un grand récipient.

Près de 2000 truites ont été déversées dans divers points d'eau à Baie-Comeau lundi afin de permettre aux résidents de pêcher en ville.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

André Boulianne indique que les truites qui ne seront pas pêchées grandiront et pourront se reproduire dans ces plans d'eau.

Un autre ensemencement est prévu vers la fin de l'été. André Boulianne souhaite ensemencer environ 4000 truites par année pour les deux prochaines années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !