•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une œuvre d’art publique soulignant le mois de la Fierté est vandalisée à Vancouver

Des mots écrits en anglais sur sept portes colorées forment la phrase « Les portes de Dieu sont ouvertes à tous ».

Une installation artistique pour souligner le mois la Fierté a été vandalisée dans le quartier de Shaugnessy, à Vancouver.

Photo : Christopher Weeks

Radio-Canada

Une installation d’art publique mise en place par l’église unie de Shaughnessy Heights, à Vancouver, pour célébrer le mois de la Fierté, a été vandalisée dans la nuit de dimanche à lundi.

Les sept portes peintes aux couleurs de l’arc-en-ciel ont été placées il y a quelques semaines sur le terrain de l’église située au 1550 de la 33e Avenue Ouest.

Des mots sont écrits sur six des sept portes formant la phrase : Les portes de Dieu sont ouvertes à tous.

Selon le révérend Dave Moors, les commentaires des fidèles étaient principalement positifs.

C'est une installation artistique et une déclaration d'amour de notre congrégation au monde, dit-il.

L'église unie de Shaugnessy Heights, à Vancouver, devant laquelle se trouve l'installation qui souligne le mois de la Fierté.

L'église unie de Shaugnessy Heights, à Vancouver.

Photo : Radio-Canada

Lundi, les portes ont cependant été découvertes recouvertes de peinture blanche.

Selon M. Moors, c’est probablement la pluie qui a estompé le message, désormais illisible, que tentaient de faire passer le ou les responsables du vandalisme.

Le Service de police de Vancouver enquête

L’unité dédiée aux crimes haineux du Service de police de Vancouver enquête sur l’incident.

Une petite croix de bois a été trouvée sur les lieux lundi, indique Dave Moors. Cela nous bouleverse et nous met en colère que des gens continuent d’utiliser la Bible comme une arme de haine au lieu d’un outil d’amour.

Les portes seront repeintes, assure-t-il.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.