•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du cirque tout l’été au centre-ville de Montréal

Une artiste de cirque en robe rouge se tient en équilibre dans un anneau géant.

Le Jardin du Monastère, sur Sainte-Catherine, sera un lieu de rassemblement tout indiqué pour découvrir les arts du cirque à Montréal cet été.

Photo : Le Monastère / Jean-François Savaria

Radio-Canada

La population québécoise est invitée à vibrer au rythme de l’art circassien tout l’été au Jardin du Monastère, où seront présentés toutes les semaines des spectacles en plein air.

Situé à l’ouest du centre-ville, dans la cour du Centre St Jax, Le Jardin a été inauguré à l’été 2020 par Guillaume Blais et Rosalie Beauchamp, qui ont cofondé le Monastère, un organisme à but non lucratif contribuant activement à la popularisation du cirque ainsi qu’au rayonnement de Montréal comme capitale mondiale de cet art.

Lui-même artiste de cirque, Guillaume Blais tenait un rôle principal dans le spectacle Axel, du Cirque du Soleil, lorsque la pandémie a bouleversé tous ses plans. Rapatrié à la maison, et devant des perspectives plutôt sombres pour l’art qu’il pratique, il a eu l’idée de créer un espace de diffusion pour pallier l’annulation des spectacles à l’intérieur.

C’est un projet qu’on a mis sur pied en mode vraiment rapide l’été dernier, vu qu’on ne pouvait pas faire de spectacles intérieurs. On a la chance d’avoir un jardin sur la rue Sainte-Catherine, un jardin privé, donc on a monté une scène et on a proposé au public montréalais des spectacles de cirque éphémères, a-t-il expliqué au micro de Catherine Richer, chroniqueuse culturelle au 15-18.

En mode pandémique, on réussissait à avoir 10 000 passants par semaine, ce qui est quand même énorme. Je crois que ça donne de l'espoir pour la suite.

Cette année, un pont acrobatique a été installé dans cet espace de spectacle à ciel ouvert pour permettre aux artistes de présenter des numéros aériens combinés à des éclairages et à des équipements sonores de haute qualité.

Le projet a été réalisé en collaboration avec XP_Montréal, qui travaille à proposer une programmation événementielle et festive dans le centre-ville de Montréal.

Démocratiser le cirque, un pique-nique à la fois

Le Monastère a été créé non seulement pour offrir une vitrine aux artistes de cirque, mais aussi pour démocratiser les arts du cirque, qui sont plutôt méconnus du grand public, selon M. Blais. Les spectacles du Jardin s’inscrivent dans cette démarche.

La première fois que j’ai appelé pour les assurances, je me suis fait demander combien d’animaux j’avais dans mon cirque. On part de loin, quand même.

Une citation de :Guillaume Blais, cofondateur du Monastère

Sur une période de quatre mois, Le Jardin du Monastère présentera 4 cabarets de cirque différents, pour un total de 24 représentations, ainsi que 9 animations de cirque hebdomadaires avec deux artistes différents par semaine, pour un total de 162 performances. Plusieurs autres activités culturelles profiteront également de l'espace (spectacles de musique, humour, marchés d'artisans et d'artisanes, cours divers, etc.).

Les 17 et 18 juin prochains, Le Jardin présentera un événement intitulé Pique-nique au cirque. Les gens sont invités à amener quelque chose à grignoter et à s’installer en duo ou en solo pour observer trois numéros de cirque présentés par trois artistes de Montréal : Lauren Joy Herley (corde lisse), Marjorie Nantel (contorsion) et Caoliang Wang (sangles).

Puis, au mois de juillet, à l'occasion du festival Montréal complètement cirque, Le Jardin accueillera le Cabaret du Jugement dernier, un concours sous forme de spectacle où des artistes présenteront leurs numéros devant un jury composé de grands noms du cirque québécois.

Avec les informations de Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l'émission Le 15-18.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !