•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

FLO | AddÉnergie double son usine de Shawinigan

Un homme travaille sur une borne de recharge électrique dans une usine.

L'entreprise AddÉnergie, dont l'usine est située à Shawinigan, va doubler sa superficie

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Pascale Langlois

Le carnet de commandes pour des bornes de recharge se remplit rapidement chez AddÉnergie. De nouvelles chaînes de montage s'avèrent nécessaires pour l’entreprise qui a livré 13 500 bornes de recharge pour voitures électriques en 2020-2021, soit plus du tiers des quelque 40 000 bornes livrées à ce jour.

Nous mettons les pieds dans une phase d’accélération importante de nos volumes de production, affirme le président Louis Tremblay. L’usine pourra ainsi produire 20 000 bornes de recharge dès cette année et pourra atteindre 30 000 bornes. L’entreprise compte pouvoir produire des bornes en quelques jours seulement et les livrer partout en Amérique du Nord.

Pour y parvenir, FLO | AddÉnergie embauchera 15 nouveaux employés dès cette année et un total d’une trentaine en deux ans. La nouvelle usine s’installera dans une bâtisse déjà construite et ne nécessitera des investissements que de quelques centaines de milliers de dollars selon le président.

Bâtisse industrielle un jour de pluie

Les nouvelles chaînes de montage d'AddÉnergie s'installeront dans une usine du boulevard des Hêtres à Shawinigan.

Photo : Radio-Canada / Daniel Ricard

Le maire Angers soulagé

Ça fait du bien d’être ici, a déclaré d’entrée de jeu le maire de Shawinigan. Michel Angers a profité de l’annonce pour souligner que les voitures électriques nécessitent non seulement des batteries, mais également des bornes pour les recharger.

Il a martelé que la prochaine zone d’innovation en matière de l’électrification des transports doit se faire à Shawinigan selon lui. Un moment donné, ça va prendre un signal, un signal important. Ce signal-là vient d’entrepreneurs comme Louis [Tremblay] qui décident de venir s’installer du côté de Shawinigan, a souligné Michel Angers.

Le maire Michel Angers debout devant des drapeaux.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers (Archives)

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

La députée de Laviolette-Saint-Maurice a avoué que la décision de déménager l’entreprise Nemaska Lithium ne lui convenait pas tout en répétant qu’il s’agissait d’une décision rationnelle basée sur une étude d’une firme d’ingénieurs.

Marie-Louise Tardif affirme travailler avec Michel Angers pour créer un pôle d’innovation sur les batteries. On a une entreprise qui ne s’est pas installée ici, mais je vous dis qu’on va grafigner pour en avoir d’autres et on travaille déjà sur le dossier, poursuit-elle. La députée ne sera cependant pas de la manifestation du 24 juin. Elle considère que son travail a été fait dans le dossier.

Avec les informations de Raphaëlle Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !