•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vacher à tête brune: le pire ennemi de plus de 220 espèces d’oiseaux en Alberta

Un oiseau est posé sur le dos d'un bison dans un paysage de prairie.

Le vacher à tête brune abandonne ses oeufs dans le nid d'autres espèces afin de pouvoir errer avec les troupeaux de bisons et de vaches.

Photo : Brian Keating

Radio-Canada

Le vacher commun abandonne ses oeufs dans les nids d’espèces étrangères et vient régulièrement surveiller que ceux-ci s’acquittent de l’élevage de leur progéniture. Les représailles sont fréquentes pour ceux qui osent résister.

Le phénomène du parasitisme chez les oiseaux est bien connu du naturaliste Brian Keating, un fervent ornithologue, qui a récemment observé ce phénomène dans sa cour arrière quand il a découvert trois œufs supplémentaires laissés par une autre espèce d’oiseau.

Selon le naturaliste, le vacher à tête brune est l’espèce la plus connue qui s’adonne au parasitisme en Alberta. Ces oiseaux sont devenus des compagnons des troupeaux de bisons au fil de leur évolution, leur donnant un style de vie nomade peu compatible avec la fabrication de nid. Ils ont donc commencé à utiliser les nids d’espèces étrangères pour assurer la survie de leur espèce.

Il [vacher à tête brune] n'a jamais eu de point d’ancrage où élever ses oisillons parce qu’il restait toujours avec le troupeau.

Une citation de :Brian Keating, naturaliste

Un vacher à tête brune va abandonner environ 40 œufs répartis dans une douzaine de nids. Sa technique est si efficace qu’aujourd’hui, plus de 220 espèces d’oiseaux servent de parents à leur progéniture.

Un ennemi tenace

L'envahisseur va fréquemment surveiller les nids où il a abandonné ses œufs pour s’assurer que tout se passe bien.

Attention à ceux qui oseraient résister en laissant les oeufs mourir ou en abandonnant le nid. Une étude démontre que le vacher à tête brune va saccager le nid des rebelles dans 56% des cas. Ce qui n'empêche pas certains de s’essayer.

Parfois ils peuvent et vont se battre, dit Brian Keating. J’ai vu une vidéo sur Youtube où un merle bleu a battu à mort un vacher à tête brune femelle lorsqu’il l’a découvert dans son nid.

Vacher un jour, vacher toujours

Aujourd’hui les troupeaux de bisons sont rares dans les prairies. L’espèce s’est donc adaptée et est maintenant le compagnon des troupeaux de vaches.

Malgré le fait que les oisillons vachers sont élevés par une espèce étrangère, ceux-ci savent d’instinct qu’ils doivent rejoindre d’autres vachers lorsqu’ils sont capables de prendre leur envol.

D’après les informations de l'émission The Homestretch

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !